Si Facebook gagne autant d'argent, c'est grâce à vous

Chaque année, chacun de nous rapporte 6.50€ à Facebook. Le prix d'un sandwich et d'une boisson. Mais ça devient une sacrée somme quand on la multiplie par le nombre de personnes qui utilisent Facebook. Plus de deux milliards d'utilisateurs dans le monde. Chaque année, grâce à nous, Facebook empoche 13 milliards d'euros.

L’exploitation de nos données rapporte un peu plus d'un milliards d'euros de bénéfice à Facebook chaque mois. Soit 13 milliards d'euros de bénéfice net l'an dernier. Et ce chiffre ne cesse d'augmenter.

Chacun des deux milliards d’utilisateurs de Facebook rapporte à la société de Mark Zuckerberg 6.5 euros par an. Ce montant – calculé à la grosse louche en divisant les bénéfices engrangés l’an passé par le nombre d’utilisateurs – représente la différence entre le coût des services que Facebook met « gratuitement » à votre disposition et… la valeur de vos données personnelles.

Créé en 2004, Facebook capte une part croissante du marché publicitaire. Grâce aux informations publiées sur son site, le réseau social est capable de diriger les annonces publicitaires de façon très ciblée. Telle paire de chaussures pour telle personne, tel type de vêtements ou de vacances pour telle autre.

On sait désormais que toutes nos actions sur les réseaux sociaux, nos clicks, nos visites de sites peuvent être captés et servir à des fins de marketing. Certains sont effrayés, et quittent les réseaux sociaux, d’autres restent mais sont inquiets. Enfin il y a les insouciants. A ceux-là Didier Chaumont spécialiste de la protection des données à RTL rappelle cette phrase du célèbre lanceur d’alerte Edward Snowden : " Dire qu'on s'en fout de la vie privée parce qu'on n'a rien à cacher, c'est comme dire qu'on s'en fout de la liberté d'expression parce qu'on n'a rien à dire'." Et nous demande de prendre conscience de notre comportement sur internet. "Aujourd'hui, on doit être conscient de qui est l'entreprise à qui on donne ces données et pour quelle finalité on cède ces données à caractère privé."

Nouvelles règles

Début janvier, Mark Zuckerberg a annoncé que Facebook allait réduire la part de la publicité et des informations venues de médias, pour laisser plus de place aux informations locales et celle publiées par les « amis » de chaque utilisateur, supposées correspondre davantage à ce qu’ils veulent voir. En revanche, pas un mot sur l'utilisation commerciale qui est faite de nos données.

Face au pouvoir croissant de Facebook, l'Union européenne a décidé d'agir : le 25 mai, le RGPD, acronyme barbare qui désigne le règlement général sur la protection des données personnelles entrera en vigueur dans toute l'Union. Ce règlement renforce la protection des données personnelles des citoyens européens.

Toutes les entreprises devront le respecter, qu'elles soient européennes ou non. Il prévoit notamment des amendes particulièrement lourdes pour les entreprises qui ne respecteront pas la vie privée de leurs utilisateurs.

Il sera applicable à l'ensemble des entreprises, quelle que soit leur implantation, y compris hors Union européenne. Le règlement augmente le pouvoir de sanctions par rapport aux législations nationales actuelles, avec de fortes pénalités financières à la clé.

Facebook dans la tourmente

Ces derniers jours, le scandale Cambridge Analytica éclabousse le réseau social géant. Cambridge Analytica, a récolté et utilisé sans leur consentement, les informations issues des comptes Facebook de 50 millions d’utilisateurs Américains. La société est spécialisée dans la collecte et l'analysée de données à très grande échelle. Cette fois-ci, elle en a profité pour faire pencher la balance en faveur de Donald Trump lors de l’élection présidentielle.

En Belgique, Test Achats s'attaque à Facebook. L'asbl veut savoir si des profils Facebook belges sont affectés par le scandale Cambridge Analytica. Autre question : Facebook va-t-il rembourser aux consommateurs la valeur économique ajoutée générée grâce leurs données ? Test Achats appelle à signer sa pétition « Mes données m’appartiennent ».

Vos commentaires