En ce moment
 
 

Six jours après la panne à Brussels Airport, Stéphanie n'a toujours pas récupéré ses bagages: "Je suis en Corse, privée de toutes mes affaires"

Samedi dernier, près de 10.000 bagages étaient bloqués à Brussels Airport suite à une panne informatique. Six jours plus tard, certains voyageurs n'ont toujours pas récupéré leurs valises. "Pour nous, ça va encore car nos enfants ont 10 et 12 ans, mais dans l'hôtel, des touristes ont des enfants en bas âge ou handicapés, pour eux c'est plus difficile", dit la touriste.

Stéphanie passe ses vacances dans un endroit paradisiaque, à Calvi, en Corse. Un séjour de rêve, si ce n'est qu'elle est privée de ses bagages depuis six jours. "Nous sommes jeudi 21h et je n’ai toujours pas récupéré mes valises, nous signale-t-elle via le bouton orange Alertez-nous. Zéro communication de la part de Brussels Airlines qui a confié nos valises à Chronopost... consternant !"

Six jours après la panne informatique qui a perturbé l'enregistrement des bagages à Brussels Airport, certains vacanciers sont donc toujours privés de leurs valises. En tout, une trentaine de touristes belges voyageant en Corse sont dans le même cas que cette vacancière.


Où sont les bagages de Stéphanie?

Brussels Airlines confirme avoir envoyé les bagages via Chronopost. Mais les touristes ne savent toujours pas où sont leurs valises. Ils ont tenté de se renseigner, en vain."Quand on appelle Brussels Airlines, la compagnie nous dit que nos valises sont à Calvi, soupire-t-elle. Quand on appelle l'aéroport de Calvi, on nous dit que nos bagages seraient à Bastia". 


L'une des famille a un petit garçon handicapé: "Pour eux, c'est plus difficile de s'adapter"

La touriste ne se plaint cependant pas de son sort. "Ce n'est pas dramatique, ça arrive, relativise-t-elle. Vous savez, nos enfants ont 10 et 12 ans, donc on peut se débrouiller, mais ici dans l'hôtel, il y a une famille avec un petit garçon handicapé, et d'autres avec des bébés, pour eux c'est plus compliqué de s'adapter".

Aux dernières nouvelles, la situation pourrait se régler. "On a l'information que nos bagages pourraient arriver demain, mais tous les jours on a une telle information", relate la touriste qui termine son voyage le 26 juillet prochain.

Vos commentaires