En ce moment
 
 

Six orphelins belges, présents dans les camps en Syrie, sont rentrés en Belgique: "Ils faut ramener les 69 autres enfants urgemment" (vidéo)

Plusieurs associations étaient présentes ce mercredi en commission justice de la Chambre. Leur message est très clair: il faut ramener les enfants belges qui se trouvent dans des camps en Syrie. Le ministre de la Défense et des Affaires étrangères répond qu'il ne peut agir seul et va demander l'aide aux Etats-Unis.

Selon un dernier décompte, il y a 69 enfants belges dans les camps du nord-est de la Syrie. Tous ont moins de 10 ans. La moitié moins de 5 ans. Ce mercredi, face aux députés, plusieurs experts (dont certains se sont rendus plusieurs fois sur place) sont venus une nouvelle fois rappeler la nécessité de rapatrier ces enfants en Belgique, même si l’invasion turque a compliqué la situation. "Avant tout, il faut faire tout notre possible pour rapatrier ces enfants, estime Heidi De Pauw, directrice générale de Child Focus. Si la condition est de les rapatrier avec leur mère, il faut le faire également".

"Nous étions quelques-uns au mois de juin à être allés dans les camps. Avec des conditions de sécurité établies, on a ramené déjà six enfants orphelins ou non accompagnés. La situation est plus complexe aujourd'hui, mais il devrait y avoir des solutions pour les ramener", assure Bernard De Vos, délégué général aux droits de l'enfant.

Ces solutions sont à trouver par le gouvernement qui s’est engagé en 2017 à rapatrier tous les enfants belges présents dans la zone. Mais pour cela, il lui faudra de l’aide d’autres pays. "Aujourd'hui, ce que nous faisons, c'est voir avec nos collègues américains s'il y a une proposition américaine pour aider un retour d'enfants, a expliqué Didier Reynders, ministre des Affaires étrangères. On est en contact avec les autorités kurdes également et avec les associations internationales comme la Croix-Rouge pour voir qu'il est possible de faire quelque chose, car je rappelle que nous n'avons pas de présence en Syrie".

Le ministre des Affaires étrangères compte s’assurer auprès des Américains de leur réelle volonté d’aider la Belgique à rapatrier ces enfants. "Je l’ai déjà dit à mon collègue des États-Unis lors d’une réunion téléphonique avec les partenaires de la coalition, et je le répéterai la semaine prochaine à Washington à l’occasion d’une réunion de la coalition", a promis Didier Reynders.

Six orphelins ont été rapatriés lors d’une première opération en juin dernier. Tous les services d’accueil belges se disent prêts à prendre en charge les 69 enfants restants dès leur retour au pays. 

Vos commentaires