Suite à une rupture et au décès de sa sœur, Edouard fugue plusieurs jours: il raconte ce qui l'a fait revenir (vidéo)

Il y a 20 ans, Child Focus était créée. La Fondation vient en aide aux enfants disparus et sexuellement exploités. Elle doit notamment faire face à des cas de rapts parentaux, de pédopornographie, mais pas seulement. Il a y aussi les fugues. Edouard a fugué à l'âge de 18 ans durant 3 jours, car sa petite amie de l'époque l'avait quitté et sa sœur était décédée peu de temps avant. Bernard Lobet et Gilles Gengler l’ont rencontré pour le RTLinfo 13H.

En ce jour de 20e anniversaire de Child Focus, Edouard, un ancien fugueur aidé par la fondation, raconte pourquoi il est parti et comment s’est passé son retour. Suite à une rupture amoureuse et au décès de sa sœur, le jeune homme, alors âgé de 17 ans, a des pensées noires. Sa famille tente de l’aider, mais rien n’y fait. "C’est quelque chose dans ma tête qui a vraiment dit, voilà, il n’y a personne pour toi, tu vas devoir partir, fuguer tes problèmes. J’ai écrit une lettre dans laquelle j’ai mis tous mes sentiments. J’avais écrit que ça n’allait plus, que la mort de ma sœur était encore présente. J’ai pris mes valises et je suis parti. Ces jours-là, où j’étais en fugue, j’avais vraiment une relation avec la mort. Tu te sens vraiment à la fin de la vie", se souvient-il.


"Voilà, on recommence, on lance une nouvelle vie"

Après trois jours, Edouard décide de rentrer chez lui. Très vite, la police arrive et l’emmène au commissariat pour en savoir plus sur sa disparition. Il n’a pas le temps d’expliquer les raisons de son geste à ses parents. "Au commissariat, je me souviens très bien que mon père, mon petit frère, ma mère et mon meilleur copain, c’était vraiment un moment d’unité, d’être ensemble. Et je me souviens que c’était très émotionnel et ça aussi ça m’a fait me dire: voilà, on recommence, on lance une nouvelle vie", raconte-t-il.

Vos commentaires