Rien n'a changé, les tâches domestiques reviennent toujours aux femmes: en Belgique, on a même régressé

Les femmes consacrent même plus de temps qu'avant au bon fonctionnement de la maisonnée. Précisions au micro de Vincent Chevalier pour Bel RTL.

Veiller aux devoirs, donner le bain aux enfants, faire à manger... Autant de tâches domestiques qui incombent toujours très majoritairement aux femmes.

Car si dans d'autres domaines, comme l'emploi, les inégalités se réduisent, ce n'est pas le cas à la maison. Les femmes consacrent même plus de temps qu'avant au bon fonctionnement de la maisonnée.

C'est ce que révèle l'index européen 2017 de l'égalité de genre, détaillé dans les colonnes du Soir. Les chiffres sont clairs et ne laissent nulle place à l'interprétation.En Europe, 81% des femmes s'occupent de la cuisine ou des tâches ménagères contre seulement 32,5% des hommes.


Moins de temps accordé aux tâches domestiques qu'aux loisirs

Certes, l'égalité progresse peu à peu dans plusieurs domaines, notamment dans le monde professionnel. Pourtant, cette évolution ne concerne pas un indicateur : le temps. Entendons par là le temps consacré aux tâches ménagères, aux soin des enfants ainsi que les loisirs. 

Selon cet index européen, les hommes consacrent moins de temps aux tâches domestiques qu'à leurs loisirs. Bien qu'ils accordent plus de temps à l'éducation des enfants, la cuisine et plus largement les tâches ménagères ne semblent pas encore faire partie de leurs priorités.


La Belgique enregistre la pire chute du classement

A l'inverse, les femmes s'occupent quant à elles, toujours plus du foyer et délaissent leurs hobbies. En réalité, la situation des femmes régresse. Et la Belgique fait figure de bonnets d'âne au niveau européen. Elle enregistre ainsi la pire chute du classement dans ce domaine.

Dans les colonnes du journal le Soir, Jeroen Decuyper émet l'hypothèse selon laquelle le contexte économique obligerait les hommes à s'investir davantage au travail et les femmes à se charger de plus en plus des activités domestiques. Faire appel à une aide extérieure a un coût et serait de moins en moins envisagé par les couples. "Simple hypothèse", précise le quotidien. 

Sans grande surprise, il faut mettre le cap au nord pour prendre exemple. La Finlande, la Suède ou la Norvège restent les pays les plus égalitaires d'Europe.

Vos commentaires