En ce moment
 
 

Tournai prépare son troisième réveillon: une tradition qui date du 13ème siècle

Tournai prépare son troisième réveillon: une tradition qui date du 13ème siècle
 
 

Le Lundi Perdu (ou Parjuré) est un jour important du calendrier tournaisien. Une tradition qui remonte au 13ème siècle et qui a été reconnue en septembre dernier, patrimoine oral et immatériel de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Jour sacré pour les habitants de Tournai. Ce lundi, ils fêtent le Lundi Perdu, sorte de troisième réveillon chez eux. Le lundi qui suit l’épiphanie, les tournaisiens se réunissent en famille ou entre amis, chez eux ou au restaurant, et mangent du lapin, le mutiau, une sorte de tête pressée, et de la salade tournaisienne. Ils tirent ensuite les Billets des Rois, un jeu qui anime les soirées.

Perturbée depuis deux ans maintenant, cette tradition retrouve un peu de couleurs cette année. Contrairement à l'année dernière, les restaurants seront ouverts jusque 23 heures. Le Gaou, restaurant tournaisien, sera d'ailleurs complet ce soir : "Ce sera principalement des familles de 4 à 6 personnes, vu le maximum de 6 personnes par table. Il n'y aura cependant pas la même ambiance que les autres années, il n'y aura pas d'animations musicales, les gens ne pourront pas danser", regrette Nicole, la gérante.

Un lapin à la bière plutôt qu'à l'eau

Dans les boucheries aussi on s'active depuis plusieurs jours et le constat est le même : cette année, place aux petits comités. "Ce sont plus de petites commandes, pour des familles. On voit que cette année, les petits comités sont privilégiés", explique un boucher du centre de Tournai. 

La recette de ce fameux lapin ? Si la tradition prévoit une cuisson à l'eau, on se permet tout de même une petite entorse aux traditions et on change l'eau en Chimay Bleue. "C'est moins bon à l'eau et puis à Tournai, on préfère la bière !"


 

Vos commentaires