Travail au noir et trafic d'êtres humains: le bilan STUPÉFIANT du secteur des car wash

Travail au noir et trafic d'êtres humains: le bilan STUPÉFIANT du secteur des car wash

Cette année, l'inspection sociale a contrôlé plusieurs entreprises du secteur des car wash, dont deux tiers étaient en infraction. Du travail au noir mais aussi des trafics d'êtres humains ont notamment été constatés.

L'inspection sociale a contrôlé, cette année, 184 ouvriers dans 118 entreprises du secteur des car wash. 122 d'entre eux étaient en infraction. Du travail au noir mais aussi des trafics d'êtres humains ont notamment été débusqués, a indiqué le secrétaire d'Etat à la Lutte contre la fraude sociale, Philippe De Backer (Open Vld) à l'occasion de contrôles menés ce mardi dans 5 car wash. Trois d'entre eux ne respectaient pas la législation.

"Après avoir assisté à des contrôles dans la construction, le transport et les grandes villes, j'accompagne sur le terrain pour voir comment ces contrôles se déroulent dans le secteur des car wash. Et je suis stupéfait de ce que j'aperçois parfois", a souligné le secrétaire d'Etat qui a conclu, fin 2017, un plan pour une concurrence loyale dans le secteur.

"Le contrôle de ce mardi démontre une fois de plus que ces contrôles restent nécessaires. Nous ne pouvons pas tolérer la fraude sociale qui n'est souvent que le sommet de l'iceberg au sein de grands réseaux frauduleux et criminels. En les éliminant, nous nous attaquons également à la criminalité qui se cache derrière", a conclu Philippe De Backer.

Vos commentaires