En ce moment
 
 

Un bilan en demi-teinte pour les soldes d'été

Un bilan en demi-teinte pour les soldes d'été
 
 

(Belga) Les commerçants dressent un constat mitigé des soldes qui se terminent samedi. D'après un sondage effectué par Mode Unie, plus de la moitié des commerçants ont vendu moins qu'en juillet 2019. Un quart a enregistré un chiffre d'affaires identique alors que 23,5% ont connu un meilleur résultat qu'avant-crise. L'Union des classes moyennes (UCM) relève que si les ventes ont été faibles, elles sont en nette augmentation par rapport à 2020. Les marchands se montrent optimistes pour l'automne-hiver

Les 154 personnes qui ont répondu à l'enquête de Mode Unie, la filiale d'Unizo regroupant les indépendants actifs dans le commerce de détail de mode, justifient une baisse globale (de 6,9%) du chiffre d'affaires par rapport à 2019 par le mauvais temps et le fait que les occasions de se retrouver et de faire la fête étaient encore rares cet été. Les indépendants consultés par le SNI (Syndicat neutre pour indépendants) semblent avoir connu un mois de juillet similaire. Sept commerçants sur dix se disent globalement satisfaits de ces soldes. Quatre sur dix affirment avoir connu une hausse des ventes de près de 20% par rapport à 2020. Plus d'un tiers explique avoir renoué, durant ces soldes, avec des chiffres de vente semblables à 2019. Près de 2 sur 10 enregistrent même une légère hausse, toujours en comparaison avec 2019.  L'UCM observe de son côté que le "shopping plaisir n'a pas repris; seuls sont revenus les clients réguliers. Les clients occasionnels sont rares, particulièrement à Bruxelles en raison de la baisse du tourisme". Bien que la fréquentation soit en recul, le panier moyen est généralement bon. L'UCM constate par contre qu'en raison du télétravail et de la suppression de nombreux événements, les articles haut de gamme comme les costumes et robes de soirée se vendent très mal. La plupart des commerçants ont réussi à écouler la majorité de leur stock, ce qui n'était pas le cas l'année passée. Toutefois, l'UCM signale que s'il n'y a pas trop d'excédent c'est parce que les volumes commandés étaient réduits. Tant chez Mode Unie qu'au SNI, une majorité des commerçants interrogés s'attendent à améliorer leur chiffre d'affaires cet automne-hiver par rapport à la même saison en 2019. Trente-six pour cent des détaillants sondés par le SNI voient cette prochaine saison d'un bon ?il, et moins de 10% envisagent l'avenir avec pessimisme.  "Nous percevons tout de même un peu plus d'enthousiasme", commente la directrice de Mode Unie, Isolde Delanghe. "Les vaccinations vont bon train, des fêtes sont à nouveau organisées et bon nombre de travailleurs vont retourner sur leur lieu de travail en septembre. Les restrictions sur le nombre de clients par magasin vont être levées en août. Tous ces facteurs vont rendre le shopping à nouveau attrayant", ajoute-t-elle. Les 112 commerçants consultés par le SNI semblent eux rester prudents. Si plus de trois quarts d'entre eux disposaient des moyens financiers suffisants pour payer l'entièreté de leur prochaine collection, 45% ont aussi affirmé avoir réduit la commande de leur prochaine collection?. Selon le SNI, les prochains mois seront donc cruciaux pour nombre de commerçants. (Belga)


 




 

Vos commentaires