En ce moment
 
 

La Belge contaminée par le coronavirus est hospitalisée à Anvers: "Son état de santé est très favorable"

CORONAVIRUS

Le coronavirus frappe à nouveau la Belgique. Une deuxième contamination est confirmée ce dimanche. Une patiente est hospitalisée à Anvers. Son état de santé est rassurant. Elle a séjourné en France dans une région touchée par l'épidémie. La Belgique entre dans une nouvelle phase dans la lutte contre le coronavirus.

Les virologues voulaient être certains de ne pas se tromper. Ils ont multiplié les tests. "On a effectué tous les tests. Cinq tests pour confirmer ce virus, et les échantillons étaient positifs pour le coronavirus", a indiqué Marc Van Ranst, épidémiologiste à la KU Leuven.

Son état de santé est très favorable

La patiente a été accueillie hier soir à l’hôpital universitaire d’Anvers. Son état est rassurant, selon la médecin qui s’occupe d’elle. "Elle est en bonne forme, avec une sorte de rhume. Il y a le traitement symptomatique, mais à part ça, son état de santé est très favorable", a précisé Erika Vlieghe, infectiologue à l'hôpital universitaire d'Anvers.

On s'y attendait

Fièvre, mal de gorge, plainte au niveau des voies respiratoires… La femme néerlandophone s'est fait quelques soucis mercredi lorsqu’elle est rentrée d’un voyage d’affaires dans le Nord de la France. Elle a alors consulté son médecin généraliste, qui l’envoie à la clinique universitaire de Leuven. La KUL la redirige vers l’hôpital universitaire d’Anvers, l’un des deux centres référents pour le Coronavirus avec l’hôpital Saint-Pierre à Bruxelles.

"On s'y attendait en fait", a réagi Erika Vlieghe. "Si ce n'était pas hier, ce serait peut-être aujourd'hui ou demain. Le personnel a eu des entraînements et tout s'est passé d'une manière très structurée".

"Le patient présente des symptômes modérés mais est en bonne santé", précise la ministre de la Santé, Maggie De Block. "Cela signifie que nous entrons dans une nouvelle phase. On savait que l'on allait avoir des cas", a-t-elle ajouté.

Enquête sur ses derniers contacts

Les médecins de l'Agence flamande de la santé retracent en ce moment tous les contacts que la personne a eus ces derniers jours. "Si nécessaire, ces contacts seront testés", ont souligné les autorités dans un communiqué. "On peut s'attendre à un ou plusieurs cas dans les prochains jours", a pour sa part indiqué le président du comité scientifique sur le coronavirus et virologue chez Sciensano, Steven Van Gucht. 

Un premier cas détecté début février

Un premier cas était apparu en Belgique début février: une personne rapatriée de Wuhan, en Chine, ville d'où s'est déclarée l'épidémie du Covid-19, avait été testée positive à la pneumonie virale. Le Belge avait pu quitter l'hôpital Saint-Pierre à Bruxelles le 15 février après y avoir été placé en isolement total et subi des tests qui s'étaient révélés négatifs.

L'inquiétude a grandi récemment avec les nombreux cas de contamination détectés en Italie ou en Espagne. Une Espagnole de voyage en Belgique a été testée positive au coronavirus à son retour dans la péninsule ibérique tandis que le premier Luxembourgeois contaminé est passé par l'aéroport de Charleroi.

> RTL INFO répond à vos nombreuses questions sur l'épidémie grâce à l’éclairage de spécialistes

 

Vos commentaires