En ce moment
 
 

Un habitant sur 10 n’est pas belge: répartition inégale

 
 

Les chiffres datent du 1er janvier 2010 et proviennent des statistiques publiées ce mardi par le SPF Economie. En tout, 1.057.666 personnes n'ayant pas la nationalité belge habitaient alors en Belgique, soit un habitant sur dix (sans compter le registre d'attente). Mais de fortes différences apparaissent entre régions, provinces et communes.

Cette proportion grimpe à un habitant sur six (16%) dans la tranche d'âge des 30-34 ans. C'est la Région de Bruxelles-Capitale qui compte le plus d'étrangers (30,0%), devant la Région wallonne (9,5%) et la Région flamande (6,4%).

En Wallonie, le Hainaut (11,3%) et la province de Liège (10,5%) sont les provinces qui abritent les plus fortes proportions d'étrangers. Viennent ensuite le Brabant wallon (8,8%) et les provinces du Luxembourg (6,1%) et de Namur (4,4%).

Au nord du pays, le Limbourg est la province qui présente le plus fort pourcentage d'étrangers (9,1%), suivi par la province d'Anvers (8,6%), le Brabant flamand (7,5%), la Flandre orientale (4,1%) et la Flandre occidentale (2,8%).

La variation entre les communes est encore plus forte, relève encore le SPF Economie. A Raeren (province de Liège), par exemple, un habitant sur deux est étranger (49,6%), cette commune frontalière avec l'Allemagne comptant pratiquement autant d'Allemands que de Belges.

Le cap du million d'étrangers vivant en Belgique a été franchi à la fin 2008. Les Italiens étaient alors les plus nombreux (169.027), devant les Français (130.568), les Néerlandais (123.454), les Marocains (79.867), les Espagnols (42.712), les Turcs (39.954), les Allemands (38.370) et les Polonais (30.768).


 




 

Vos commentaires