En ce moment
 
 

Un record de plus de 35.000 sangliers abattus en Wallonie suite à la peste porcine africaine: "L'objectif est quasi atteint"

Un record de plus de 35.000 sangliers abattus en Wallonie suite à la peste porcine africaine:
© Image Belga

Plus de 35.000 sangliers ont été abattus durant l'année cynégétique 2018-2019 en cours, soit déjà 28% en plus que lors de l'exercice précédent, communique René Collin (cdH), le ministre wallon de la Nature et de la Forêt dans les titres Sudpresse mardi. Cette chasse a été encouragée pour lutter contre la surpopulation de sangliers en Wallonie, puis contre la peste porcine africaine déclarée en septembre 2018.

Les chasseurs et les agents du Département de la Nature et des Forêts ont déjà tué un total de 35.326 sangliers en Wallonie, alors que ces chiffres, arrêtés au 28 février 2019, sont amenés à évoluer, car l'année cynégétique ne s'achève que fin juin. Il s'agit d'un record et d'une hausse de 28 % par rapport à l'année cynégétique précédente.


Éradiquer totalement le sanglier dans la zone infectée

"L'objectif était de tuer 30% de sangliers supplémentaires cette année, l'objectif est donc quasi atteint", déclare René Collin. "La sensibilisation des chasseurs a bien fonctionné, ils ont pris conscience de leur rôle de régulateur", indique le ministre Collin. "Mais il faut poursuivre nos efforts afin d'atteindre les objectifs fixés. À savoir, réduire en deux ans, d'ici le 1er mars 2020, la population des sangliers de 50%. On vient de la réduire de 30% en moins d'un an, le but semble donc accessible", commente le ministre.

L'ambition est aussi d'éradiquer totalement le sanglier dans la zone infectée par la peste porcine (110.000 hectares compris entre Herbeumont et Aubange), pour éviter tout risque de propagation du virus.

Vos commentaires