En ce moment
 
 

Un terroriste présumé extradé depuis la prison de Marche-en-Famenne vers la Russie

Un terroriste présumé extradé depuis la prison de Marche-en-Famenne vers la Russie

La Belgique a-t-elle commis une faute en exécutant la demande d’extradition vers la Russie d’un homme soupçonné de faits de terrorisme. Selon sa défense, il y a en Russie des risques importants de tortures ou de violations de ses droits de défense. De plus la procédure n’a pas été respectée car un appel était en cours en Belgique par rapport à une demande d’asile. Il vient pourtant de quitter la prison de Marche-en-Famenne pour le Caucase.

Il s’appelle Imampasha Akhmadov. Il est originaire de la République du Daghestan située à côté de la Tchétchénie. Arrivé en Belgique en 2015, il est arrêté 2 ans plus tard sur base d’un mandat d’arrêt Russe qui le soupçonne d’avoir rejoint les rangs de l’organisation terroriste État islamique en Syrie. Ce qu’il nie. Il y a une dizaine de jours, la Belgique a exécuté la demande d’extradition de la Russie malgré les inquiétudes de sa défense. Marc Nève est l'avocat d'Imampasha Akhmadov. Il était au micro de Benjmain Samyn pour RTL Info: "La situation est telle au Daghestan qu'on ne peut pas lui garantir le respect de ses droits fondamentaux. Les derniers rapports européens sont toujours aussi alarmants. Vous avez une situation sur le plan du respect du droit qui est extrêmement aléatoire."

"C'est une illusion"

L’arrêté ministériel d’extradition a été signé par le ministre de la justice qui se base sur certaines garanties données par la Russie. Exemple il est indiqué qu'il ne sera pas soumis à des faits de tortures ou des traitements inhumains et dégradants. Des employés de l’ambassade du Royaume de Belgique en Russie auront la possibilité de visiter le condamner dans les lieux de sa détention", d'après un extrait de la demande d’extradition du Parquet Général de la Fédération de Russie. "C'est une illusion. On fournit des garanties quand on a quelque chose à se reprocher. C'est ce que fait la Russie assez systématiquement.  (… Je n'obtiendrai jamais d'un diplomate belge à Moscou qu'il aille dans le Caucase qu'il vérifie la situation de l'intéressé. C'est du bluff ces garanties diplomatiques"

Et Selon la réglementation, la Belgique devait également attendre la fin de la procédure de demande d’asile introduite par le suspect avant de  l’extrader vers la Russie ce qui n’a pas été fait. Amampasha Akhmadov est désormais détenu dans une prison du Daghestan.

Vos commentaires