En ce moment
 
 

Shampoing anti-poux? Cette clinique propose une alternative SURPRENANTE

Les enfants rentrent de camp, et bien souvent, dans leurs affaires, ils ramènent avec eux des poux, dont il peut être très difficile de se débarrasser.

Il existe deux solutions: les lotions anti-poux vendues en pharmacie (coût: 15 à 30€). Toujours efficaces, à condition de bien s'en servir et de ne pas oublier de traiter l'environnement de l'enfant.

Mais il y a aussi les cliniques anti-poux (coût: autour de 50€ la séance). Plus chères que les lotions, elles utilisent d'autres systèmes. Il y a deux cliniques à Bruxelles. Une à Laeken, elle traite les poux par aspiration et c'est la première en Belgique à utiliser cette méthode. Une à Uccle, qui traite les poux en les desséchant, méthode plus répandue.


Presque deux fois plus cher

Eliminer les poux à l’aide d’un aspirateur, c’est donc une méthode proposée par certaines cliniques anti-poux. Une alternative aux lotions classiques mais qui coûte presque deux fois plus cher.

"Après l’aspiration, on met une petite crème qui va nous permettre de décoller les lentes et de là, on peigne mèche par mèche. On pose un shampoing qui est à retirer une demi-heure après", explique Mounia Ferich, pharmacienne à Schaerbeek

Ces méthodes plus coûteuses valent-elles vraiment le coup ?

Dans sa pharmacie, Nelly conseille toujours les lotions anti-poux à condition de bien les utiliser. "Si on ne respecte pas les consignes, ça risque de coûter plus cher de prendre des produits en pharmacie car on aura cette recontamination. Mais par contre, dans les cliniques aussi, on peut avoir une recontamination s’il y a eu encore une négligence", indique-t-elle.

"Il est vrai qu’en pharmacie, quand on doit revenir plusieurs fois, les patients peuvent se plaindre du coût. Un shampoing peut aller de 15 à 25 euros. Je pense qu’avec ce montant, on peut faire les deux utilisations. En étant assidus, il n’y a pas obligation de mettre plus d’argent que ça. Cela reste efficace si on le fait bien", souligne de son côté Mounia Ferich.

Alors respectez le temps de pause, lavez vos vêtements, linges de maison, les essuies… et surtout n’oubliez pas de traiter toute la famille.

Vos commentaires