En ce moment
 
 

Une femme enceinte est décédée des suites du Covid 19 dans un hôpital bruxellois: des risques plus importants pendant la grossesse?

 
 

Il pourrait s’agir du premier cas de décès en Belgique d’une femme enceinte des suites du coronavirus. Les autorités restent discrètes sur les circonstances, le lieu d’hospitalisation et les antécédents de la victime.

"Malheureusement, je n'ai que très peu d'informations à communiquer par rapport à cette dame. Mais effectivement, une dame enceinte est décédée des suites du Covid 19 au sein d'une institution bruxelloise. Il y a d'autres femmes enceintes qui sont hospitalisées dans différentes unités de soins intensifs de Bruxelles mais je n'ai pas le chiffre exact", explique Pascal Rosière, inspecteur d'hygiène au Service Public Fédéral Santé Publique.

Une dizaine de femmes enceintes seraient actuellement en soins intensifs dans les établissements de la région bruxelloise. Selon une récente étude, le risque d’accouchement prématuré pour les femmes atteintes par le virus augmente de 60 % entre la 32ème et 37ème semaine.

"Il est certain que la grossesse et le fait de la grossesse complique le tableau clinique dans le cadre du Covid 19 et augmente le risque de prématurité", souligne Pascal Rosière. Et d'ajouter : "Maintenant il est clair également que le risque est bien moindre que pour les personnes âgées ou d'autres personnes qui présentent des comorbidités".

Le conseil supérieur de la santé estime que les femmes enceintes doivent être vaccinées dès que possible. Dès le 4 mai, elles seront inscrites par les généralistes sur la liste prioritaire.

"C'est pourquoi nous leur offrons la possibilité de se faire vacciner contre la Covid-19 plus tôt. Et il est d'ailleurs préférable de le faire dès le début du 6e mois de grossesse. À la naissance, l'enfant aura des anticorps contre la Covid-19. Nous protégeons ainsi la mère et l'enfant", expliquait mardi Sabine Stordeur, responsable du groupe de travail vaccination. 

Les vaccins administrés aux femmes enceintes seront uniquement Pfizer et Moderna. Selon les experts, leur technologie de l’ARN messager est sans danger pour les femmes enceintes comme pour celles qui allaitent.




 

Vos commentaires