En ce moment
 
 

Une partie des gens qui votent pour l’extrême droite le ferait au nom du catholicisme: la réponse du primat de Belgique

 
 

Monseigneur Joseph De Kezel, le primat de Belgique, est l’invité de la matinale de Bel RTL. Il répond aux questions d’Antonio Solimando en direct de l’archevêché de Malines.

Antonio Solimando: Il y a une partie des gens qui comptent voter pour des partis d’extrême-droite qui le revendiquent au nom du catholicisme. Est-ce que c’est en accord avec l’Eglise de trier des gens, accorder des droits, en fonction de la nationalité ou des origines?

Monseigneur Joseph De Kezel: Les chrétiens sont libres. Ce n’est pas l’Eglise qui va dire aux chrétiens il faut voter pour tel parti ou tel autre parti. Mais je tiens quand même à dire que le discours que tient l’Eglise est toujours un discours qui veut promouvoir le vivre ensemble. Ce n’est pas notre mission de promouvoir la division entre les gens et d’exclure les autres parce que l’exclusion n’est jamais une solution. L’exclusion créée d’autres problèmes.  Et donc bon, ils sont libres de voter pour le parti qu’ils veulent mais bon je dirais quand même que pour l’Eglise et pour un chrétien, l’avenir n’est pas dans l’exclusion mais dans le vivre ensemble et le respect de l’autre.




 

Vos commentaires