En ce moment
 
 

La table de Simon et la douche de Sylvie ont explosé durant la canicule: "Les chaleurs extrêmes peuvent causer plus de casse"

La table de Simon et la douche de Sylvie ont explosé durant la canicule:
© RTL INFO

Impact, fêlure, casse… La chaleur de ces derniers jours a fait souffrir certains verres. Pourtant la plupart de nos vitres sont conçues pour résister à des températures bien supérieures à celles que nous avons vécues. La casse thermique peut avoir plusieurs causes mais il est rare que la fabrication de la vitre soit à l’origine de la casse.

"Les chaleurs sont si fortes que la table de mon salon a explosé !", nous écrit Simon via le bouton Alertez-nous. Il n’est d’ailleurs pas le seul à avoir vécu ce phénomène. La paroi de la douche de Sylvie (prénom d'emprunt) a, elle aussi, volé en éclats. "En une fraction de seconde, on a entendu un éclatement, on s’est demandé ce qui se passait. Quand je suis arrivée dans la salle de bain, j’ai vu que la paroi de la douche avait explosé. Je m'apprêtais justement à y aller", nous dit-elle. Selon elle, aucun doute, c’est la chaleur qui est responsable de la casse. "Dans ma salle de bain, il faisait 54 degrés. La douche est mise en-dessous d’un velux, donc le soleil frappe dessus. Quand je l’ai sentie… Elle était bouillante", témoigne Sylvie.

table-salon-cassée

Douche-cassée

La chaleur est-elle vraiment responsable ?

En fait, la situation est assez complexe. Différentes explications peuvent être données à la casse d’une vitre. "Ce genre de casse doit être analysé au cas par cas, considère Luc Dumont, un des directeurs de la Fédération de l’Industrie du Verre. Mais les conditions extrêmes de ces derniers jours, peuvent engendrer plus de casse que d’habitude". Pour éviter cela, de nombreuses vitres de notre quotidien sont en verre trempé, un verre plus solide et plus résistant aux chocs thermiques. "C'est un verre qui a été chauffé à haute température (plus de 600°c) avant d'être refroidi rapidement. C’est, par exemple, avec ce type de verre que les douches sont construites", explique le directeur.

Trois causes possibles

Trempé ou non, le verre reste sensible aux variations de température. "C’est le même phénomène que vous pouvez avoir lorsque vous lavez un verre à l’eau chaude ou à l’eau froide et qu’il casse sous l’effet d’une différence de température importante", explique Luc Dumont.

L’alternance entre ombre et lumière sur une même vitre peut aussi être un facteur de casse. "Par exemple, pendant les soldes, les commerçants mettent des autocollants sur les vitres. Le verre sous l’autocollant se trouve donc à l’ombre. La différence de température entre la partie couverte et celle exposée au soleil peut entraîner une casse thermique", déclare le directeur.

Le problème peut venir de l’encadrement de votre vitre. "Vu les conditions de chaleur extrême qu’on a pour l’instant, le verre se dilate. Si la vitre est trop comprimée par les matériaux qui l’entourent, cela entraîne une pression. Cette pression exercée sur le verre peut causer la casse", conclut le directeur.

Le sulfure de Nickel peut casser le verre trempé

La casse du verre trempé peut aussi être due à d'autres raisons, comme le fait de contenir un agent chimique instable. "Le verre peut contenir des inclusions de sulfure de nickel (NiS), bien souvent en très faible quantité", expliquent F. Caluwaerts et V. Detremmerie, ingénieur et chef de laboratoire au CSTC. "Elles peuvent provenir notamment de la matière première destinée à la fabrication du verre, du combustible utilisé, etc", poursuivent-ils.

"La plupart du temps, la casse a lieu au moment du placement. Mais il arrive, beaucoup plus rarement, que 6 mois ou deux ans plus tard, ça explose. Le moment reste un mystère, mais c'est très minime comme phénomène", indique Chantal Pierquin, conseillère-vendeuse chez Inducastel à Jumet.

Vos commentaires