En ce moment
 
 

Veille du 15 août, un long week-end s'annonce: oui, mais pas à la mer, prévient le Centre de crise

Veille du 15 août, un long week-end s'annonce: oui, mais pas à la mer, prévient le Centre de crise
© RTL INFO
 
CORONAVIRUS
 

"Nous sommes à la veille d'un long week-end, nous quittons heureusement cette vague de chaleur", débute Antoine Iseux, le porte-parole du Centre de crise. "Nombreux voudront se lancer dans une escapade pour profiter d'un temps estival."

Lors de sa conférence de presse du jour, le Centre de crise a préféré mettre l'accent sur les nombreux lieux à découvrir en Belgique, afin d'éviter de surcharger la côte belge. Le littoral est chaque week-end assailli de visiteurs, et des débordements ont même eu lieu, comme notamment une bagarre à Blankenberge impliquant une cinquantaine de personnes.

Tout ceci entraîne des contacts trop rapprochés, aux antipodes de ce que prônent les autorités pour lutter contre la propagation du coronavirus. "Il existe de nombreuses alternatives pour éviter les endroits habituels, trop fréquentés", affirme Antoine Iseux. "Heureusement, car l'objectif reste de continuer à éviter les trop grandes concentrations de personnes."

"Le coronavirus n'a pas pris son week-end du 15 août", comme aiment le rappeler les experts et portes-paroles du Centre de crise. Les distances de sécurité et le port du masque sont toujours d'actualité. Le Centre de crise conseille de préparer correctement ses visites, si vous souhaitez vous rendre en week-end dans des lieux touristiques. Vous devez d'abord prendre vos renseignements sur le site de l'endroits que vous voulez visiter. Vous pouvez ensuite également vous renseigner sur le taux de fréquentation du lieu. "Une fois sur place, s'il y a trop de monde, il vaut mieux revenir plus tard", précise le Centre de crise.

Appel au bon sens avant de se ruer à la côte

"Ce qui est clair", poursuit Antoine Iseux, "c'est que ce n'est pas le moment d'aller en masse sur la côte. Nombreux veulent pouvoir s'y rendre, mais tous en même temps, ce n'est pas possible."

Chaque commune a pris des mesures pour accueillir ses visiteurs et toutes les précautions sont détaillées sur le site lelittoral.be. Le Centre de crise conseille fortement de consulter ce site, qui met également à disposition le nombre de personnes présentes sur les plages, en temps réel. "En vert, pas de problème, par contre si le baromètre est rouge ou orange, nous vous déconseillons d'y aller", conclut Antoine Iseux.

Par ailleurs, le nombre de trains sera également limité. La SNCB limitera aussi la capacité de ses trains pour éviter qu'ils ne soient surchargés. "Nous invitons tout le monde à profiter de ce week end de manière responsable", exhorte Antoine Iseux. "Le 15 août à la mer, ce n'est pas l'Alpha et l'Omega."

 




 

Vos commentaires