En ce moment
 
 

Vers la suppression du jour obligatoire de fermeture des magasins? "Une fausse bonne idée" pour les petits commerçants

Vers la suppression du jour obligatoire de fermeture des magasins?

La proposition de la N-VA de mettre fin au jour obligatoire de fermeture des magasins et d'élargir les heures d'ouverture des commerces est une "fausse bonne idée", selon l'Union des classes moyennes (UCM). Les petits commerçants y sont "très opposés" et continueront à se battre contre une telle mesure, prévient Thierry Evens, porte-parole de cette organisation qui défend les indépendants francophones.

Actuellement, les commerces ne se trouvant pas dans un centre touristique ne peuvent être ouverts que de 05h00 à 20h00. Les vendredis et les jours ouvrables précédant un jour férié, ils peuvent rester accessibles jusque 21h00. La N-VA veut faire de cette exception la règle. Elle souhaite également supprimer le jour obligatoire de fermeture. Toute personne a droit à un jour de congé par semaine, rétorque l'UCM. Or, si une telle proposition passait, il existe un grand risque que les grandes enseignes soient ouvertes 7 jours sur 7, forçant les commerces de proximité à en faire de même, prédit l'organisation. "Ce ne serait pas supportable ni raisonnable pour ces travailleurs", selon Thierry Evens. Le porte-parole est d'avis qu'il faut un jour de référence dans la semaine consacré à d'autres activités que les professionnelles. Sinon "cela empièterait sur la qualité de vie de ces personnes, en plus d'aller de pair avec des frais d'énergie ou de personnel plus élevés".

L'UCM rappelle qu'il existe déjà de nombreuses dérogations permettant d'ouvrir plus longtemps en marge d'événements ponctuels comme des braderies ou de rester accessibles plusieurs dimanches par an. Pour l'organisation, "cela ne sert pas le consommateur". Même son de cloche en Flandre, où l'Unizo ne veut pas entendre parler de cette mesure.

Vos commentaires