En ce moment
 
 

Vers un Covid Safe Ticket en Wallonie? La décision sera prise ce jeudi

 
 

Le gouvernement wallon doit se réunir jeudi et prendre position sur l'instauration du dispositif dans les prochaines semaines. Elio Di Rupo semble décidé à instaurer ce pass sanitaire. Dans le RTL INFO 19h, le ministre-président wallon a présenté les bénéfices que ce Covid Safe Ticket présenterait. 

"L'avantage est de permettre aux personnes qui sont vaccinées de se retrouver dans un lieu déterminé et de ne plus devoir porter le masque. Par ailleurs, cela permet de ne plus garder nécessairement une distance de 1m et demi entre les personnes à l'intérieur d'un lieu. Je vais proposer que le gouvernement adopte les mêmes mesures qu'à Bruxelles pour que nous ayons les mêmes mesures pour l'horeca, les discothèques, les loisirs, les maisons de repos et de soins sur l'ensemble de l'espace francophone. Je crois que ce serait beaucoup plus simple. Pour les autres et ailleurs, il vaut mieux garder le masque à l'intérieur. À l'extérieur, ce n'est pas obligatoire", a-t-il indiqué, insistant sur l'importance d'obtenir une "unité" entre la Wallonie et Bruxelles. 

Selon Elio Di Rupo, l'instauration d'un tel pass sanitaire entraînerait l'assouplissement de règles sanitaires, notamment au sein de l'horeca. "Ça permet à tout le personnel d'un restaurant de ne plus avoir de masque, de ne pas garder la distance d'un mètre et demi et d'être plusieurs autour d'une table", estime le ministre-président. Avant d'ajouter: "Ça va faciliter la vie d'un grand nombre d'organisateurs et de responsables". 

Un "consensus entre les ministres wallons"

La ministre wallonne de la Santé Christie Morreale (PS) s'était également exprimée en faveur de l'instauration du Covid Safe Ticket (pass sanitaire) au sud du pays. "Oui, clairement oui", a-t-elle répondu au micro de Bel RTL.

Selon Christie Morreale, il existe un "consensus entre les ministres wallons" sur la mise en oeuvre du pass sanitaire, y compris de la part des ministres MR. "Oui, je pense que tout le monde sait que l'on va vers un CST." La ministre a évoqué une entrée en vigueur "dès que l'accord de coopération est voté. Ça peut être rapide. Ça pourrait être dans les quinze jours après la décision." L'objectif est de l'instaurer dans l'ensemble des secteurs énumérés lors du Comité de concertation de vendredi dernier.

"Le Covid Safe Ticket est demandé par beaucoup d'organisateurs dans les secteurs de l'horeca et de l'événementiel. Dans le secteur culturel, ils l'appliquent même avant que la règle ne soit en vigueur. Je crois que ça rassure les gens, ça contribue à la sécurité sanitaire. Globalement, cela permet de retrouver une vie plus normale et d'éviter la transmission du virus. Oui, il faut l'appliquer aux secteurs proposés, comme dans les autres pays. Dans la majorité des pays européens, cela s'est passé de manière très harmonieuse."


 




 

Vos commentaires