En ce moment
 
 

Vers un permis à points en Belgique: voici quelles sont ses limites

Vers un permis à points en Belgique: voici quelles sont ses limites
 
 

Alors que les négociateurs de la future coalition fédérale envisagent l'introduction d'un permis de conduire à points, l'IBSR s'est positionné de manière positive tout en reconnaissant les limites du système. D'après l'IBSR, il est efficace à court terme, mais ses effets s'estompent avec le temps. Il permet néanmoins d'identifier un petit nombre d'automobilistes qui commettent des infractions graves et de les mettre hors état de nuire".

Alors que les négociateurs de la future coalition fédérale envisagent l'introduction d'un permis de conduire à points, l'IBSR se montre favorable à l'instauration d'un tel système, tout en reconnaissant ses limites. L'institut belge pour la sécurité routière mène actuellement une étude sur l'efficacité d'une telle mesure.

"Efficace à court terme"

Sur le plan européen, une étude, intitulée 'BestPoint', traite des meilleures pratiques en matière de permis à points. "Nous sommes favorables au permis à points mais il n'offre pas de solution miracle. Selon l'étude BestPoint, il est efficace à court terme mais ses effets s'estompent avec le temps. Il permet néanmoins d'identifier un petit nombre d'automobilistes qui commettent des infractions graves et de les mettre hors état de nuire", a indiqué jeudi le porte-parole de l'IBSR, Benoît Godart, interrogé par l'agence Belga.

"Une petite minorité se voit retirer son permis"

"Dans les pays où le permis à points est en vigueur, une grande majorité d'automobilistes ne sont pas concernés par les retraits de points. Et seule une petite minorité se voit retirer son permis. Le système à points est répressif mais permet aussi de sensibiliser les automobilistes qui devront suivre des cours de sensibilisation pour récupérer leurs points", poursuit Benoît Godart.

Lacunes

Le porte-parole de l'IBSR reconnaît volontiers que le permis à points n'est pas parfait. Ainsi, il observe que le trafic de points se développe en France. Il estime aussi que le système à points ne dissuadera pas les quelques conducteurs belges actuellement déchus de leur permis qui continuent à conduire de renoncer à leur véhicule. L'efficacité du permis à points repose avant tout sur les contrôles policiers, conclut Benoît Godart, qui souligne que si ces contrôles sont en hausse ces dernières années en Belgique, ils restent inférieurs à ceux menés en France et aux Pays-Bas.

Quant aux conducteurs professionnels, l'IBSR reste ouvert à une discussion avec les secteurs concernés sur l'opportunité de leur accorder par exemple davantage de points, compte tenu du fait qu'ils encourent plus de risques à perdre des points.     



 

Vos commentaires