En ce moment
 
 

Villo! en pleine période d'adaptation avec 12.000 abonnés

 
 

Villo!, le réseau bruxellois de location de vélos, opérationnel depuis mai 2009, connaît quelques soucis de régulation de ses stations. "Il s'agit d'une période d'adaptation. Le nombre de stations, de vélos et d'abonnés est en train de doubler", assure vendredi Jérôme Blanchevoye, en charge du projet.

En juin 2010, Villo! comptait 6.500 abonnés à l'année. Il en compte désormais 12.000 pour 142 stations ouvertes dans 11 communes bruxelloises. L'agrandissement se fait progressivement à raison d'une à deux stations quotidiennement, soit 14 à 28 vélos supplémentaires pour aboutir, à terme, à 180 stations pour 2.500 vélos.

Cependant, tout ne fonctionne pas encore parfaitement. Certaines stations de la ville sont vides et d'autres saturées. A croire que l'utilisateur a fait son choix entre les montées et les descentes. En plus de la régulation naturelle, quatre agents sillonnent la capitale pour rééquilibrer les stations, entre 4h et 20h, grâce à deux camionnettes (25 vélos) et un bus (50 vélos). "On arrive toutefois à prévoir un minimum. Dans l'après-midi par exemple, on a remarqué qu'il y avait davantage de trajets vers le centre", explique le responsable. "Plus il y aura d'abonnés, plus le roulement se fera naturellement. Tout est question d'adaptation et nous corrigeons notre service régulièrement", affirme Jérôme Blanchevoye.

Depuis son apparition, Villo! a permis aux abonnés de parcourir 1.400.000 kilomètres. Quelque 37.000 tickets "courte durée" ont été vendus. Les stations les plus prisées sont "Bourse", "De Brouckère", "Lesbroussart", "Rogier", "Cantersteen", "Trône", "Louise" et "Stéphanie".





 

Vos commentaires