En ce moment
 
 

Vitesse sur autoroute: vers une limite à 90 km/h en Belgique aussi?

Vitesse sur autoroute: vers une limite à 90 km/h en Belgique aussi?
 
 

Le maire de Valence (France, au sud de Lyon) souhaite limiter à 90 km/h au lieu de 130 la vitesse maximale autorisée sur le tronçon d'autoroute qui traverse sa ville. Motif: diminuer la pollution et les nuisances. Une initiative soutenue par la ministre française de l'écologie, Ségolène Royal.


Mais est-ce imaginable en Belgique ?

D'abord, la vitesse est déjà limitée en cas de pic de pollution. Mais une limitation systématique est difficilement imaginable: population et politiques n’y sont pas vraiment prêts, et puis, une autoroute, c'est quand même fait pour aller vite… « Les autoroutes à la base sont quand même faites pour y pratiquer des vitesses de 120 km/h. Donc on le voit lorsqu’il y a des travaux. On réduit la limitation de vitesse à 90, 70 voire 50 km/h et là, les automobilistes ont vraiment beaucoup de difficultés à respecter cette limitation de vitesse parce que l’environnement, l’autoroute, ne se prête pas à ça. On ne peut pas comme ça décider du jour au lendemain de baisser les limitations. Il faut rester crédible et qu’il y ait un adhésion sociale, à savoir qu’il y ait un pourcentage élevé de conducteurs qui la respectent. Et pour l’instant le débat n’est pas du tout en cours en Belgique », estime Benoît Godart, porte-parole de l'Institut belge pour la sécurité routière (IBSR).


Rouler moins vite présente pourtant de nombreux avantages:

Cela permet de polluer moins, puisque la consommation diminue. Mais si c’est clairement vrai pour les émissions de CO2, cela ne l’est pas pour les particules fines émises par les moteurs diesel. Le rendement des systèmes de dépollution (filtres) est en effet parfois meilleur aux vitesses plus élevées. D’autres avantages sont à ajouter : moins de bruit, moins d’accidents (en France, une diminution de 10% de la vitesse sur le périphérique de Paris fait chuter le nombre de morts de 40%), et enfin un meilleure fluidité du trafic (l’effet d’accordéon dans les files est moindre, donc la vitesse de déplacement globale s’en trouve accrue).




 




 

Vos commentaires