Voici les 4 réflexes à avoir dans toute situation d'urgence: ces gestes peuvent sauver des vies

En direct de la place de la Bourse à Bruxelles, Mélanie Renda revient sur les démonstrations tout public organisées par la Croix-Rouge afin d'enseigner les gestes de premiers secours.

Les équipes de la Croix-Rouge procédaient à diverses démonstrations samedi à l'occasion de la Journée des Premiers Secours. Elles étaient présentes sur le piétonnier de Bruxelles. Ce samedi, les passants étaient invités à participer à des simulations d'accidents graves afin de les sensibiliser à s'inscrire à une formation de premiers secours.

"Dans toutes les situations d'urgence, il y a quatre réflexes à avoir. La première est la sécurité pour soi, par exemple aller mettre un triangle. Ensuite, il faut faire un bilan succinct... L'état de conscience, l'état de respiration et qu'est-ce qui se passe, il faut directement appeler le 112 pour demander de l'aide (le faire appeler par une autre personne) et puis faire les soins. Par exemple faire la PLS (la position latérale de sécurité est un geste de premiers secours à pratiquer systématiquement lorsque l'on est en présence d'une personne inconsciente, qui respire anormalement et qui est couchée sur le dos), couvrir et rassurer la victime et attendre l'ambulance", a expliqué Célestine.


Dans le cas d'un accident de moto, que faire du casque de la victime?

"Pour le casque, un monsieur et madame tout le monde ou un secouriste seul ne doit jamais enlever le casque, car c'est une manipulation qui se fait à quatre mains et il faut être formé pour le faire. C'est dangereux de l'enlever, car on risque de léser l'axe tête, cou, tronc de la victime qui a peut-être déjà subi un choc", a ajouté la secouriste.

En Belgique, seuls 2 conducteurs sur 10 sont à même de donner les premiers secours. Or, l'ambulance met en moyenne 8 (à Bruxelles) à 15 minutes (Wallonie) à arriver sur les lieux du drame, rappelle la Croix-Rouge. Les accidents ont fait l'an dernier près de 50.000 victimes en Belgique. "Les premiers secours ne sont pas un substitut aux services d'urgence, mais sont une étape essentielle pour augmenter les chances de survie", assure l'organisme.

En Région bruxelloise, dès le 1er novembre, une formation en premier secours sera obligatoire en vue de l'obtention du permis de conduire. Mais la Croix-Rouge propose aussi une formation aux premiers secours à ceux qui ont déjà leur permis ou qui vivent dans une autre Région. 

Vos commentaires