En ce moment
 
 

Explosion du nombre de permis moto délivrés en Belgique: voici pourquoi ils (et elles) deviennent motards (vidéo)

En moyenne, 460 permis moto sont délivrés chaque semaine en Belgique. Sur l'année, cela représente un total d'au moins 24.000 permis moto délivrés, soit, 10.000 de plus qu'il y a 10 ans. Comment expliquer qu'autant de Belges veulent devenir motards ? Eviter les embouteillages serait l'une des raisons principales.

Nos reporters ont rencontré Béranger, 35 ans. Adepte du scooter depuis quelques années, ce Bruxellois a décidé de franchir le cap et de passer à la moto. Sa formation pratique commence cet été. "Là j’ai le permis voiture qui me laisse la possibilité de conduire un 125 et donc je projette de passer le permis le moto pour pouvoir avoir quelque chose d’un peu plus costaud pour pouvoir éventuellement sortir de Bruxelles", explique-t-il.

Comme Béranger, de nombreux Belges veulent franchir le pas : la moto séduit de plus en plus. La raison invoquée est presque toujours la même. "On peut passer devant, on n’est pas dans les embouteillages", résume une jeune femme. "Le trafic surtout. Un gain de temps pas possible pour aller travailler", corrobore une autre. "C’est un peu écolo parce que ça émet moins de CO2 qu’une voiture et c’est un peu plus rapide", ajoute un homme.


Une augmentation de +70% de permis délivrés en 10 ans

Avec en moyenne 66 permis délivrés tous les jours l’an dernier, la Belgique atteint des records. En 10 ans, cela représente une augmentation de plus de 70%. "Le motard ce n’est plus exclusivement l’homme avec des cheveux longs et une veste en cuir. Ce sont aussi bien des femmes. On a eu toute une évolution dans tout ce qui est équipement. Il y a maintenant des motos abordables à partir de 5.000 euros", explique Stijn Vancuyck, conseiller en véhicules deux roues motorisés de la Febiac (Fédération belge de l’automobile et du cycle).

Selon une étude transport et mobilité datant de 2011, si 10% des automobilistes optaient pour un véhicule deux roues motorisés, les embouteillages diminueraient de 40%.

Selon la fédération, le prochain gouvernement devra œuvrer davantage à promouvoir le motocyclisme dans le cadre du budget mobilité : ce mode de transport est plus écologique, il aide à résoudre les embouteillages et il est fiscalement plus intéressant pour les travailleurs.

Vos commentaires