En ce moment
 
 

Votre libraire deviendra peut-être une "banque" l'année prochaine: comment ça marche ?

 
 

Dès l'an prochain, il sera possible dans certaines librairies d'ouvrir un compte, d'y déposer et retirer de l'argent. La "banque" Nickel (groupe BNP), déjà active en France, débarque en Belgique. 

"Fini de courir et de faire 10 km pour avoir un rendez-vous à la banque ou d'avoir une carte. Ce sera aussi la facilité de retirer de l'argent dans un commerce tout proche", explique Xavier Deville, président de l'organisation professionnelle des librairies indépendantes.

Cette option est rendue possible grâce à la collaboration des libraires avec une jeune start-up. "On vient directement en boutique chez le libraire, et on fait son inscription directement sur une borne Nickel mise à disposition gratuitement du libraire", poursuit Emmanuel Legras, administrateur de Nickel Belgique. "Une photo de notre carte d'identité, un selfie et tout est fait en 5 minutes".

Pour 20 euros par an, vous avez donc un compte en banque, une carte de banque et la possibilité de retirer 3 fois du liquide par mois (dans n'importe quel distributeur ou dans la librairie). Une application existe bien sûr pour réaliser vos opérations, en plus de la borne présente chez le libraire. 

Les librairies espèrent profiter des retraits d'argent pour vendre quelques produits. Ils sont des centaines, dans toute la Belgique, à participer à ce projet. 




 

Vos commentaires