Vous êtes seule et suivie dans la rue ? Cette animatrice donne un bon conseil pour éviter l'agression

Selon une récente étude, 2 femmes sur 3 ont déjà été victimes, en rue, d'insultes, d'interpellation ou d'agressions verbales.

Et il y a moyen d'y répondre sans avoir recours à la force physique. Pauline Legros, de l'association Vie Féminine (Charleroi-Thuin), donne des conseils.

"Il faut se réapproprier l'espace public, oser dire non, oser refuser une avance. C'est déjà une façon de reprendre du pouvoir sur soi dans la rue", a-t-elle expliqué dans le RTL info 13h.

"Je suis animatrice à Vie Féminine, j'ai la chance de rencontrer beaucoup de personnes sur le terrain qui reviennent avec des faits de sexisme dans l'espace public. Elles en ont eu marre et ont décidé de mettre en place des ateliers pour partager les différentes stratégies pour se défaire du harcèlement. Et on a créé des petites formations sur base du vécu des femmes".

Exemple: "Si on est suivi dans la rue, qu'il est tard et qu'on est seule, il faut oser bousculer des voitures qui sont récentes et ont un dispositif d'alarme. On peut le faire, notre intégrité physique est plus importante que les éventuels dégâts causés à la voiture. Et ça peut faire fuir l'agresseur ou interpeller d'autres personnes qui pourraient arriver sur place".

Vos commentaires