En ce moment
 
 

Vous partagez des avis de recherche non-officiels sur les réseaux sociaux? Attention aux conséquences

Child Focus s'inquiète des annonces non-officielles de disparition qui se partagent sur les réseaux sociaux. Selon l'association, c'est souvent contreproductif pour retrouver les disparus. Et puis, les personnes qui partagent ces avis de recherches non-officiels s'exposent également à des poursuites.

A droite: un avis de recherche officiel publié par Child Focus (voir photo ci-dessous). A gauche: un avis de recherche publié par les proches du jeune disparu.

"On voit clairement la différence et nous pensons que ce n’est pas une bonne idée de partager des avis qui ne sont pas officiels", estime Stephan Smets, le responsable communication pour Child Focus.

Même si cela part d’une bonne intention, partager un avis de recherche sur les réseaux sociaux peut porter préjudice à l’enfant disparu. Dans les cas de fugue, ces publications peuvent même compliquer les recherches.

"En cas de partage intempestif, ça pourrait avoir l’effet inverse. Le jeune voit l’avis de disparition et cela pourrait créer un frein additionnel pour qu’il rentre à la maison", ajoute Stephan Smets.

Une fois l’enfant retrouvé, Child Focus s’engage à supprimer les informations diffusées sur leurs réseaux. Par contre, s’il s’agit d’une publication non-officielle, difficile de garantir ce droit à l’oubli.

Bien souvent, les proches divulguent des données personnelles sur l’enfant disparu, comme sa situation familiale, ou son adresse.

"Lorsqu’on utilise des données personnelles relatives à des enfants sur les réseaux sociaux, on s’expose à des poursuites pénales. On peut s’exposer à des amendes qui vont jusqu’à 15.000 euros", précise Ariane Joachimowicz, l’avocate spécialisée en droit d’auteur et droit des médias.

Pour éviter tout risque sur les réseaux sociaux, Child Focus conseille de partager ses avis officiels disponibles sur leur site internet: childfocus.be.

Un geste crucial, puisque ces publications peuvent engranger près de 3 millions de vues au total.

Vos commentaires