En ce moment
 
 

Vous utilisez le wifi gratuit en vacances, vos données sont peut-être en danger: voici comment surfer en tout sécurité

Vous utilisez le wifi gratuit en vacances, vos données sont peut-être en danger: voici comment surfer en tout sécurité
©Pixabay janeb13

Lorsqu’on part en vacances à l'étranger, on souhaite rester connectés avec sa famille et ses amis. 25% des voyageurs ont d'ailleurs l'habitude d'utiliser les wifi gratuits proposés dans les hôtels ou dans les bars. Attention car bien souvent, ces réseaux ne sont pas sécurisés.

Voici quelques conseils pour continuer à surfer en toute sécurité. Il faut d’abord identifier le type de réseau. S’il est public, il faut être prudent et faire la distinction entre différents types de comportement.


Quelles sont les situations à risques?

Si vous cherchez simplement quelques infos, il n’y a aucun problème. Par exemple, pour trouver un bon restaurant ou pour chercher des informations par rapport à un musée que l’on va visiter.

En revanche, si vous souhaitez aller sur Instagram ou regarder vos messages sur WhatsApp ou d’autres réseaux sociaux, vos données pourraient être subtilisées.

"Des identifiants et des mots de passe que vous allez introduire à ce moment-là peuvent être lisibles mais il n’y a pas que ça, il y a plein d’informations de votre téléphone qui pourraient être du coup récupérées", met en garde Olivier Bogaert, commissaire à la Computer Crime Unit. Vos informations pourraient aussi être utilisées à des fins commerciales.


Attention aux transactions bancaires

Pour ne pas se mettre en danger, il faut éviter à tout prix de se servir de l’application de sa banque. "Le principal conseil, ce sera de déconnecter ce wifi et d’aller à ce moment-là vers la banque par l’intermédiaire de la 3G ou de la 4G", précise Olivier Bogaert.

Et n’oubliez pas de vérifier vos paramètres. "Il faut faire en sorte par exemple de pouvoir nettoyer l’historique, et faire en sorte aussi que dans les réglages vous empêchiez une diffusion trop large d’informations personnelles." La solution idéale, c’est de n’utiliser que vos données mobiles.

Vos commentaires