En ce moment
 
 

Voyager avec votre bébé de moins de 2 ans sera désormais payant pour la compagnie Ryanair

Voyager avec votre bébé de moins de 2 ans sera désormais payant pour la compagnie Ryanair
© RTL INFO

De plus en plus de compagnies font payer les enfants de moins de deux ans. Ryanair en fait partie. Cette taxe baby de 25 euros n'est pas contraire à la loi, mais n'est pas clairement affichée.

Ryanair ne veut plus laisser les bébés embarquer dans ses avions gratuitement. C'est ce que la compagnie low cost irlandaise a communiqué. "Ce supplément de 25 euros va à l'encontre de la législation européenne", condamne Test-Achats qui se demande pourquoi la compagnie n'a pas communiqué à ce sujet.

"Ce que Test-Achats dénonce, c'est vraiment le processus de réservation qui est totalement opaque, explique Julie Frère, porte-parole de Test-Achats. Quand on dit qu'on veut voyager avec un bébé, on nous indique simplement que le bébé sera assis sur nos genoux et ce n'est qu'à la toute fin de ce processus de réservation qu'on applique ce forfait, en plus du montant prévu pour les vols. Nous dénonçons l'absence totale de transparence qui est appliquée, notamment par Ryanair."

Selon Test-Achats, il devient difficile pour le consommateur de pouvoir comparer les prix. "On lui donne un prix initial très attirant et au final, tous les éléments vont s'y ajouter et il va parfois doubler, voire plus. Malheureusement, pour le consommateur aujourd'hui, il faut choisir différentes compagnies aériennes, aller presque à la fin du processus de réservation pour ensuite comparer le montant global."




"On peut contester cela devant un juge"


Selon la porte-parole, la légalité du supplément bébé ne peut pas être contestée, "même si on peut peut-être la critiquer d'un point de vue éthique quand un parent doit faire tout un voyage avec un enfant sur ses genoux. Mais ce qu'on peut certainement critiquer, c'est la légalité au niveau de la transparence des prix, à partir du moment où ce supplément est appliqué tout à la fin du processus de réservation. Ce qu'on peut faire, c'est contester cela devant un juge. Évidemment, très peu de consommateurs ont le temps, les moyens et l'énergie de le faire. C'est pour cela que des organisations comme la nôtre essaient de faire changer les choses".

Les compagnies low cost ne cessent d’être dénoncées pour leurs pratiques controversées. Ryanair et Wizzair ont d’ailleurs été condamnées à une amende de plusieurs millions d’euros pour leur politique de bagage en cabine payant.

Vos commentaires