En ce moment
 
 

Yves Van Laethem adresse une demande importante aux Belges pour ce week-end

 
CORONAVIRUS
 

Lors de la conférence de presse de l'Institut de santé publique Sciensano, le porte-parole interfédéral Yves Van Laethem n'a laissé planer aucun doute : la situation n'est pas bonne. "Tous les chiffres, toutes les données augmentent et les indicateurs restent au rouge" a-t-il débuté.

En s'appuyant sur ce dernier bilan, l'épidémiologiste assure que "de nouvelles mesures sont nécessaires". Il a notamment évoqué le fait qu'un durcissement des règles devrait être annoncé dans la journée par le nouveau gouvernement. En effet, un comité de concertation se réunit ce vendredi à 14 heures.

Des soirées débridées dans lesquelles on essaie, comme quelqu'un qui va être puni, de profiter une dernière fois d'un certain nombre de choses

Dans cette optique, Yves Van Laethem tient à adresser un message à l'ensemble des Belges. "Dans la perspective de mesures plus sévères, nous vous demandons plus particulièrement ce week-end de ne pas récidiver le genre de situations qui se sont présentées lorsque le confinement a commencé au mois de mars". Il fait ainsi référence à des rassemblements ayant eu lieu pour profiter des derniers moments avant que le pays soit confiné.

Le porte-parole interfédéral appelle alors à "ne pas revivre des soirées débridées dans lesquelles on essaie, comme quelqu'un qui va être puni, de profiter une dernière fois d'un certain nombre de choses". Il rappelle que ce type de comportements a conduit a une augmentation du nombre de cas et d'hospitalisations : "Ce genre de situation a conduit dans les 10-15 jours qui ont suivis à une extension de l'infection au sein des groupes et pas mal de ces personnes se sont retrouvées à l'hôpital par la suite.

"Donc s'il vous plaît ne faites pas ce type de bêtises dans le week-end qui est devant nous", conclut-il.


 

 




 

Vos commentaires