En ce moment
 
 

Yves Van Laethem: "La pause de Pâques n'a pas entraîné la diminution souhaitée"

Yves Van Laethem:
(c) RTL INFO
 
CORONAVIRUS
 

Ce matin, lors de la conférence de presse du centre de crise du coronavirus, Yves Van Laethem a déclaré que les chiffres diminuaient mais "tout doucement". "La pause de Pâques a eu un effet positif mais n'a pas entraîné la diminution souhaitée", a-t-il commenté. "Le taux d'occupation des lits d'hôpitaux reste important, en particulier dans les unités de soins intensifs", a dit le virologue. Presque tous les lits en soins intensifs sont occupés (en combinant avec les gens qui y sont pour d'autres raisons que le Covid), ce qui signifie qu'il y a peu de places pour des urgences.

"On est convaincu qu'on peut continuer à renforcer la baisse par la poursuite de la vaccination. Mais aussi le respect des règles d'or. La vaccination toute seule ne nous permettra pas de faire baisser la troisième vague de manière rapide", a également déclaré Yves Van Laethem.

Avec la rentrée scolaire, le nombre de tests va augmenter, principalement dans les écoles, et donc "on va inévitablement retrouver des contaminations, ce qui permettra aussi de faire du tracing". Cette hausse du nombre de tests dans les écoles "provoquera certainement une hausse du nombre des nouveaux cas."  Les écoles sont l'endroit où le volume de testing est l'un des plus grands dans notre société.

LES CHIFFRES DU JOUR

Entre le 13 et le 19 avril, 3448 nouvelles contaminations au Sars-CoV-2 ont été dépistées en moyenne par jour, en baisse de 2% par rapport à la semaine précédente, selon les chiffres de l'Institut de santé publique Sciensano mis à jour dimanche matin. L'incidence, qui renseigne le nombre moyen de nouveaux cas journaliers pour 100.000 habitants, atteint 423,9 sur 14 jours (-24%).

Ces chiffres sont livrés vers 6h du matin, ils sont susceptibles d'évoluer en cours de journée avec l'arrivée de données plus complètes pour la journée d'hier et les jours qui précèdent.

"Le taux d'infection est toujours le plus important chez les personnes dans la vingtaine", a précisé Yves Van Laethem.

TAUX REPRODUCTEUR (Rt)

Le taux de reproduction (Rt) s'établit à 0,96. Lorsqu'il est inférieur à 1, on estime que l'épidémie diminue. Le Rt est le nombre de personnes qu'une personne peut contaminer. Il est calculé sur base des hospitalisations. Une épidémie devrait se poursuivre si le Rt a une valeur supérieure à '1' et diminuer si le Rt est inférieur à '1'.

TESTS

39.970,3 tests en moyenne ont également été effectués quotidiennement (-6%), pour un taux de positivité de 9,8%"Dans les écoles le nombre de tests va augmenter", a annoncé Yves Van Laethem, expliquant qu'il faut s'attendre à une hausse du nombre de cas.

VACCINS

2.290.268 personnes ont reçu une première dose de vaccin jusqu'à présent, ce qui représente 24,9% de la population adulte. Près de 710.858 personnes bénéficient en outre d'une protection vaccinale complète avec une seconde dose administrée, soit 7,7% de la population adulte.

HOSPITALISATIONS

Nouvelles hospitalisations: 232,6 par jour entre le 13 et 19 avril (-8%). "Elles continuent lentement de diminuer", a constaté Yves Van Laethem, tout en précisant que contrairement aux 1ère et 2ème vagues, la diminution n'est pas spectaculaire mais beaucoup plus graduelle.

Total: 3114 lits sont occupés à l'hôpital par des patients Covid-19 (-3%), dont 938 en soins intensifs (+2%). "Ces chiffres vont probablement diminuer dans les jours qui viennent, mais sans doute seulement un petit peu", a-t-il ajouté.

Entrées: 210 le 19 avril

Sorties: 62 le 19 avril

DÉCÈS

Entre le 9 et le 15 avril, 39 personnes sont décédées par jour en moyenne des suites du virus (-8,7%).

 




 

Vos commentaires