En ce moment
 

Ce Bruxellois s'est lancé le pari FOU de se rendre en stop jusqu’en Inde: "L’expérience que je vis est belle et continuera de l’être"

Ce Bruxellois s'est lancé le pari FOU de se rendre en stop jusqu’en Inde:
Instagram : nomadmantravel

Il a décidé de se rendre en Inde depuis Bruxelles uniquement en faisant de l’autostop. Son compte Instagram ? Nomadman Travel. Cela fait presque 100 jours qu’il a quitté la Belgique.

C’est le 14 août qu’a démarré son aventure. Yahia, alias Nomadman Travel, est un jeune Bruxellois de 24 ans né au Maroc. Il a posté une photo de son sac à dos sur Instagram. Il quittait alors Bruxelles pour aller en France. Son but ? Se rendre en Inde en autostop. "C’est le pari fou que je me suis lancé, confie-t-il sur son compte Instagram. Je veux rencontrer les personnes à travers leur vécu. Je veux transmettre le message de ceux que la société rend muet. Je veux me passionner pour l’humain, qu’il soit d’ici ou d’ailleurs." En plus des différentes étapes de son voyage, on peut donc découvrir les personnes qu’il rencontre sur son chemin. "L’aventure, c’est les autres", nous a-t-il confié.

Au travers de cette aventure, les objectifs de Yahia sont multiples. "Partager mon histoire et celle qui s’écrit jour après jour, partager mes valeurs et mes principes, prouver qu’avec un peu de budget, voyager et découvrir d’autres cultures est possible." Sur son compte, le jeune homme compte aussi aborder la "problématique" des réfugiés, "en allant les rencontrer quand les circonstances y sont favorables pour leur permettre de raconter une histoire qui est la leur." Son but ? "Les humaniser. Bien que cela peut paraître ridicule, je crois en effet que le plus grand problème auquel les réfugiés font face est qu’ils ne sont décrits le plus souvent que par des chiffres, ce qui ne permet pas aux gens de les personnifier."


"J'essaie de ne pas faire de ce voyage une course"

"Dans le but de partager ce long voyage, j’ai créé une page Instagram où je documente chaque jour, chaque rencontre, chaque épreuve, chaque pensée à travers les "story". J’arriverai en Inde dans quelques mois, j’essaie au maximum de ne pas faire du voyage une course."

Sur son compte, le voyageur utilise plusieurs moyens pour partager avec ses followers. "Avec humour, j’amène les personnes intéressées à découvrir l’aventure que je vis. Avec détermination, je m’obstine à utiliser ma tente pour dormir dans les villes le plus souvent possible." Il a, par exemple, dormi en tente en plein centre de Rome, dans un petit parc. "Ceci afin d’avoir une idée de ce que peut vivre un sans-abri, ce sentiment d’insécurité, cette peur constante de la police et d’éventuels agresseurs, ce confort minimum de dormir dehors malgré la météo." Enfin, Yahia essaie tout de même d’être "léger, afin de ne pas rendre le projet moraliste, rébarbatif et ennuyeux".


Le plus difficile ? Les contrôles d'identité "aléatoires"

Il évoque aussi ses galères, notamment ses difficultés à trouver un automobiliste qui voudra bien le prendre en stop… "Même si parfois, je me sens frustré parce que personne ne veut me prendre en stop, je pense que j’ai toujours ce même sourire chaque jour. Parce que je sais à quel point cette expérience que je vis est belle et continuera de l’être." Le plus difficile ? "Le froid et les "contrôles d’identité aléatoires" qui sont trop récurrents pour être réellement aléatoires. En Serbie, à Sid, on m’a demandé de manger à l’extérieur parce qu’ils n’acceptaient pas les migrants à l’intérieur du restaurant", confie Yahia, expliquant avoir filmé la scène en question.

Pour l’instant, il est notamment déjà passé par la France, l’Italie, la Slovénie, la Croatie et la Grèce, où il se trouve actuellement. En Italie, le Belge a rencontré un vidéaste. Ensemble, ils ont décidé de réaliser un documentaire qui sortira en février.


"Faire voyager les gens"

Via son compte, Yahia "essaie, avec humilité je l’espère, de faire voyager les gens qui suivent le projet en transmettant des valeurs qui me tiennent à cœur telles que la tolérance et l’ouverture aux autres." "Les meilleurs moments, c’est tous les jours, à chaque sourire qu’on m’adresse. Je pense que cette aventure me fait grandir, et je suis content de l’avoir entreprise malgré les épreuves et la difficulté du défi", conclut-il.

Pour le suivre, rendez-vous sur son compte Instagram : Nomadmantravel.

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires