En ce moment
 
 

Malgré les critiques de plusieurs joueuses contre lui, Trump félicite la sélection américaine pour sa victoire au Mondial

Malgré les critiques de plusieurs joueuses contre lui, Trump félicite la sélection américaine pour sa victoire au Mondial
© AFP

Le président Donald Trump a félicité dimanche "toutes" les footballeuses américaines pour avoir remporté une quatrième Coupe du monde, en battant les Pays-Bas en finale (2-0) à Lyon, malgré les critiques à son égard de leur capitaine, Megan Rapinoe, buteuse dimanche.

"Félicitations à l'équipe féminine américaine de football pour leur victoire en Coupe du monde", a tweeté Donald Trump près de deux heures après le coup de sifflet final. "Beau match enthousiasmant. L'Amérique est fière de vous toutes!", a-t-il poursuivi.

Un tweet a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Il ne se bat pas pour les mêmes choses que nous

L'une des joueuses américaines les plus virulentes contre Donald Trump est la capitaine de la sélection, Megan Rapinoe. Bien qu'elle se sente "profondément américaine", elle ne chante pas l'hymne des USA pour protester contre la politique de Donald Trump aux dépens des minorités. Et cette figure LGBT a toujours affirmé qu'elle n'irait pas honorer ce quatrième titre des USA à la Maison blanche si le président venait à inviter la sélection.

La joueuse avait affirmé qu'elle n'irait pas à "la p... de Maison Blanche", car Donald Trump "ne se bat pas pour les mêmes choses que nous", a-t-elle répété, soutenue dans sa démarche par son équipière Ali Krieger, et à l'entendre par d'autres dans le vestiaire US.

Samedi, l'attaquante, sacrée meilleure joueuse et buteuse du Mondial, a réaffirmé qu'elle comptait boycotter l'invitation à la Maison Blanche en cas de victoire et a souligné qu'"au moins" la défenseure Ali Krieger ferait de même. "Je refuse de respecter un homme qui ne mérite aucun respect", avait réagi Ali Krieger sur CNN. 

Megan devrait d'abord GAGNER avant de PARLER!

Le président américain avait tweeté, durant la compétition, que "Megan devrait d'abord GAGNER avant de PARLER!". "Megan ne devrait jamais manquer de respect à notre pays, à la Maison Blanche et à notre drapeau", avait-il écrit, se disant "un grand fan de l'équipe des Etats-Unis et du football féminin".

Vos commentaires