En ce moment
 
 

Ce n'est pas le chant des cigales, mais ça y ressemble: quels sont ces insectes qu'on entend dès la tombée du jour en été?

Ce n'est pas le chant des cigales, mais ça y ressemble: quels sont ces insectes qu'on entend dès la tombée du jour en été?
©D.R.

L’été est propice à l’observation de la nature. Sur vos balcons, dans vos jardins, et même à l’intérieur de vos maisons, vous remarquez diverses espèces, et vous nous soumettez vos photos. Avec nos spécialistes, nous les identifions, et vous faisons découvrir toute la diversité de la faune avec laquelle nous cohabitons parfois sans même le savoir. Chaque semaine, découvrez les trouvailles des lecteurs de RTL INFO.

Vous êtes nombreux à avoir observé la Grande sauterelle verte cet été. "Voici une jolie sauterelle que j'ai trouvée sur le mur de notre maison. Ce qui m'étonne, c'est sa grandeur. Elle fait au moins 5,5 cm de long. J'ai déjà vu des sauterelles comme celle-là en Afrique, mais pas en Belgique. Est-ce dû à la chaleur ?", nous écrit Philippe.


©Alertez-nous 
 

Grande comme un pouce

Il s'agit bien d'une espèce présente et commune en Belgique, et sa taille – jusqu'à 6cm de longueur ailes comprises – est un facteur qui permet de l'identifier et de la différencier, sans doute possible, des autres sauterelles visibles chez nous. "La grande sauterelle verte est grande comme un pouce. Elle est trapue, massive, avec un corps costaud, un embonpoint. Les autres sont beaucoup plus fines, de la taille d'un criquet ou un peu plus grand", précise Vincent Louwette, guide nature pour Natagora et spécialiste des insectes.



La femelle porte un "sabre"

La femelle présente une particularité supplémentaire, qui permet aux observateurs de la différencier du mâle: "Souvent la femelle a un long sabre à l'arrière, que les gens prennent pour un aiguillon. Ça lui sert à pondre ses œufs dans la terre", précise l'entomologiste. On peut observer ce sabre – appelé ovipositeur – sur le spécimen photographié par Luc à Leuze (entité d'Eghezée, en province de Namur).


©Alertez-nous
 

En tournée de Gerpinnes à Forest

Il y a quelques semaines, notre reporter Aurélie Henneton filmait l'éclipse de lune depuis Gerpinnes, dans le Hainaut, et constatait un chant d'insectes en fond sonore. Un chant soutenu, qui rappelle un peu le sud et ses cigales. Selon notre spécialiste, à qui nous avons soumis l'enregistrement, il s'agissait de la Grande sauterelle verte, qui commençait alors à chanter à cette période. Même constat en région bruxelloise, dans un petit carré d'herbes sauvages à Forest. 

----


©Aurélie Henneton
 


"C'est un chant très percutant, qui marque"

Le chant des Grandes sauterelles vertes est typique du mois d'août, et on peut entendre son chant, une stridulation très aiguë, "comme une petite mitraillette", de fin juillet à début septembre: "Lors des barbecues estivaux, quand le soleil commence à décliner vers les 9 heures du soir, au coucher du soleil, va se réveiller le chant, dans un roncier, de la sauterelle verte. C'est un chant très percutant, qui marque".

La sauterelle frotte ses élytres - une paire d'ailes rigidifiée - pour émettre cette stridulation. D'autres insectes émettent également des chants. "Il y a d'autres sauterelles, des grillons ou des criquets qui vont chanter la nuit. Mais dès que la grande sauterelle fait sa stridulation, elle couvre tout. C'est elle qui a le volume sonore le plus élevé".


©Alertez-nous 

Vos commentaires