En ce moment
 

Christian: "Un peu de nuance sur la guêpe, merci!"

Christian:

Comme chaque année à la même époque, les guêpes, par le sucre alléchées, accompagnent nos repas ou verres pris en terrasse. Cet été, elles semblent plus nombreuses encore. On en parle dès lors abondamment dans les médias, mais toujours sous l'angle de leur destruction. Lors d'un reportage RTL info le 19 juillet dernier (voir plus bas), les pompiers de la zone de secours Hainaut comptaient déjà 2.300 interventions depuis le début de l'été. "Les appels au secours ne font qu’augmenter. Aujourd’hui, on en a une vingtaine", expliquait Benoît Filippi, capitaine de la zone. En région montoise, les pompiers s’équipent donc plusieurs fois par jour. Armé d’un acide puissant, il leur faut 15 minutes pour éliminer un nid caché sous un tas de compost, un nid fabriqué avec une sorte de pâte-carton que les guêpes élaborent en mâchant du bois.

Moralité, garder son calme, et pas de geste brusque

Christian nous a écrit via le bouton orange Alertez-nous pour clamer que la guêpe ne se résume pas à son dard et que la coexistence entre elle et nous, sans accident, est possible voire bénéfique, l'animal ne se nourrissant pas que du sucre de votre soda mais étant aussi le prédateur d'insectes nuisibles, comme des moustiques et chenilles tués pour nourrir les larves.

Christian demande "un peu de nuance sur la guêpe, merci!". Avant d'argumenter: "L'insecte est utile, pas dangereux pour celui qui le respecte , sauf accident. J'ai connu sous un escalier d'accès à un mètre d'une piscine un nid sans problème. Le maraîcher vendant des charcuteries sur les marchés , connaissait très bien l'insecte qui venait découper sa rondelle de jambon et s'envolait avec sa pitance, ce n'était que par accident que l'on se faisait piquer. Pour l'étal de sucreries elle dégustait sur place. L'exemple à une terrasse où la guêpe se posait sur la joue d'un enfant et le père disait ne pas bouger, l'insecte s'envolait sans piquer. Moralité, garder son calme, et pas de geste brusque. En attendant elle fait vivre les entreprises qui la détruise!", fait-il observer.

D'ici quelques semaines, l'été s'achèvera et avec la baisse des températures, les guêpes s'éteindront peu à peu jusqu'à la disparition de la colonie. Seules survivront les femelles fécondées qui s'abriteront pour passer l'hiver.

Vos commentaires