En ce moment
 
 

De nouvelles photos de la louve Noëlla, présente en Belgique, dévoilées: "Les premières à la lumière du jour"

De nouvelles photos de la louve Noëlla, présente en Belgique, dévoilées:
© INBO/Natuur en bos

L'Agence flamande pour la nature et les forêts (ANB) a diffusé vendredi les premières images prises en plein jour de Noëlla, la louve habitant la région du Limbourg. "Ce sont les premières images en couleur de Noëlla. Nous avons donc une confirmation qu'elle se porte bien et qu'elle est effectivement dans la région", se félicite l'organisme. Dans le même temps, la découverte de deux cadavres de moutons aux Pays-Bas laisse penser qu'un autre canidé est en route vers la Belgique.

Les images ont été capturées par le réseau de caméras de l'Institut flamand de recherche sur la nature et la forêt (INBO). "En général, les photos sont souvent prises de nuit, en noir et blanc, et ne sont donc pas nettes", indique un garde forestier de l'ANB. "Noëlla semble être de race pure, elle ne porte pas de marques d'hybridation".

Des photos d'August, un autre loup, avaient déjà été réalisées l'année dernière. Les deux spécimens se trouvent au même endroit. "August aussi était dans les environs", indique l'ANB. "Il n'y a pas de photos claires mais nous savons qu'ils étaient ensemble. Noëlla et August forment un couple établi dans la région".

Des louveteaux en vue?

Les loups entrent en rut au mois de février. C'est donc une Noëlla enceinte qui est attendue au cours des prochains mois. "Rien n'indique qu'ils ne s'accoupleront pas et que Noëlla ne tombera pas enceinte. Il faudra attendre un moment, peut-être jusque fin avril, pour le vérifier", explique l'ASBL Welkom Wolf, qui est convaincue que tous les ingrédients sont là pour donner naissance à une portée. "C'est un couple installé sur un territoire offrant une nourriture abondante. Nous savons déjà qu'August est fertile. Et je n'ai jamais entendu parler d'une louve stérile", se réjouit le président de l'association.

Il faut dire aussi que les chemins d'August et Noëlla se sont croisés particulièrement vite. "La rencontre entre un mâle et une femelle peut prendre du temps", poursuit Welkom Wolf. "Ici, c'est arrivé très vite. Les chances qu'ils se trouvent avant la période fatidique étaient faibles mais ils ont tout de même réussi à se rejoindre".

En décembre 2019, la louve Noëlla avait été repérée du côté d'Oudsbergen, dans l'est de la Flandre. Un autre loup, appelé August, avait déjà été repéré dans la zone. Lorsque les tests avaient confirmés que Noëlle était une femelle, la ministre flamande de l'Environnement, Zuhal Demir, avait commenté sur Twitter: "Avec la louve Noëlla, August a un nouvel amour potentiel dans le Limbourg".

Un autre loup va peut-être les rejoindre

Welkom Wolf fait savoir qu'un autre spécimen est peut-être en train de se diriger vers la Belgique. Deux moutons ont été dévorés cette semaine, dans l'enceinte du parc national de Maasduinen situé en province néerlandaise du Limbourg. Des enquêteurs sont venus relever des échantillons d'ADN mais il y a de grandes chances qu'il s'agisse d'une attaque de loup et que celui-ci soit en train de se rendre en Belgique, selon l'organisation. "Tous les loups qui sont passés par là se sont toujours retrouvés en Flandre. Nous soupçonnons également la présence d'un autre individu en Flandre, à proximité du parc national de la Haute Campine".

L'ASBL espère que les animaux pourront vivre en sécurité en Flandre. "Espérons que les loups connaîtront une fin heureuse cette fois. L'enquête judiciaire sur la mort de Naya (une autre louve, disparue l'année dernière et dont les associations pensent qu'elle a délibérément été abattue, NDLR) est menée avec sérieux et devrait aboutir à des résultats. Nous savons qui sont les responsables et ceux-ci ne doivent pas se croire en sécurité".

Un poste Facebook a été intégré à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires