En ce moment
 

Des centaines de poissons morts dans les rivières et plans d'eau belges ces derniers jours: que s'est-il passé? Comment l'éviter?

Des centaines de poissons morts dans les rivières et plans d'eau belges ces derniers jours: que s'est-il passé? Comment l'éviter?

Ces derniers jours, des centaines de cadavres de poissons sont remontés à la surface des rivières, étangs, canaux et autres points d'eau. La raison ? L'ensoleillement et la chaleur caniculaire. Cette chaleur a plusieurs conséquences, à commencer par l'eau qui se réchauffe, or les poissons ont besoin d'eau fraîche et cela perturbe leur organisme. Il y a aussi l'eau qui stagne où bactéries nocives se développent. L'eau s'évapore et l'oxygène qu'elle contient disparaît, ce qui asphyxie les poissons. Le niveau de l'eau diminue et donc les poissons se retrouvent confinés dans de petits espaces.


Faut-il interdire la pêche?

Le problème est plus intense sur les canaux, lacs et étangs, car l'eau stagne alors que dans les rivières, l'eau s'écoule, elle est mieux oxygénée et plus fraîche. Il n’y a pas d'interdiction de pêche pour le moment, mais si une deuxième vague de canicule vient frapper le pays, il faudra peut-être en décréter une. Une mesure qui n'est pas forcément nécessaire selon Thierry Poncin, secrétaire de la fédération des pêcheurs de l'Ourthe. "Si on vient à fermer la pêche, d’un côté le pêcheur qui reste une sentinelle au bord de l’eau, si on lui ferme ma pêche, cette sentinelle-là n’est plus présente et ne permet plus un certain contrôle au bord de l’eau. Certains seraient plus favorables à venir fermer la pêche pour la conservation du poisson qui peut être une bonne chose, mais à côté de cela, ce n’est peut-être pas une nécessité parce que le fait que les eaux sont basses, ils ont moins d’oxygène, ils sont moins actifs, donc on prend moins de poissons, ça reste une discussion ouverte", a-t-il expliqué.


Comment protéger les poissons?

Comment protéger les poissons de vos marres ou de vos petits étangs? "Tout d’abord mettre ce qu’on appelle un buller, c’est une pompe à air qui va injecter de l’air dans l’eau et l’air contenant de l’oxygène, c’est bon pour les animaux qui y vivent. Autre chose, éviter qu’il y ait un ensoleillement direct sur l’eau de son bassin. Je me souviens quand j’étais petit à la plage, on avait des paravents, on peut essayer de faire une ombre sur le petit plan d’eau", conseille Pierre Demol, aquariologue.

Vos commentaires