En ce moment
 

Jean-Marc observe des cigognes à Hannut: sont-elles déjà de retour du Sud? (photos)

Jean-Marc observe des cigognes à Hannut: sont-elles déjà de retour du Sud? (photos)

Parties vers le sud en août et septembre, les cigognes semblent déjà de retour chez nous. Jean-Marc a eu la chance d'en observer à Thisnes (Hannut). Il a sorti son appareil photo pour immortaliser la scène et nous transmettre ses clichés via notre bouton orange Alertez-nous. "Des cigognes en migration se reposent à Thisnes", a écrit notre témoin. Un spectacle naturel et simple, mais qui donne toujours le sourire.


Plus tôt que la norme?

Le timing semble pourtant différent qu'à l'accoutumée. Durant l'hiver, les oiseaux se réfugient au Kenya, en Ouganda, voire même en Afrique du Sud, au Soudan ou au Tchad, avant de revenir au printemps vers le nord. D'habitude, les cigognes entreprennent le voyage en direction de l'Europe entre les mois de février et avril, pour atteindre nos contrées en mars et avril. Du coup, cette arrivée en Belgique à la mi-février semble quelque peu précoce.

Il y a quelques semaines, des grues cendrées avaient déjà été observées chez nous. Dans ce cas, l'explication était que les grues cendrées avaient arrêté leur migration en Allemagne, au lieu d'aller vers le sud de la France ou l'Espagne. La raison? Une météo clémente et de la nourriture en abondance. Cependant, avec les températures qui ont baissé, les grues cendrées avaient repris leur voyage vers le sud, passant par notre royaume. Peut-être les conditions climatiques ont-elles eu aussi un impact sur la migration des cigognes blanches?

En tout cas, Jean-Marc n'est pas le seul à avoir aperçu ces majestueux oiseaux. En Flandre, des cigognes ont été observées ces derniers jours, à Grobbendonk, Turnhout, Grammont, Knokke, Mechelen, etc. comme l'indique le site observations.be.

La migration des cigognes est longue et de petites pauses sont les bienvenues. Les échassiers s'arrêtent sur les toits de nos maisons, la cîme des arbres ou les luminaires des autoroutes. Jean-Marc, lui, les a observées dans un champ.

Vos commentaires