En ce moment
 
 

Kaavan, l'éléphant maltraité du Pakistan, va être transféré dans une réserve au Cambodge... grâce à la chanteuse Cher (photos)

Kaavan, l'éléphant maltraité du Pakistan, va être transféré dans une réserve au Cambodge... grâce à la chanteuse Cher (photos)
© AFP
 
 

Après des années de maltraitance dans un zoo d'Islamabad et une campagne menée par la chanteuse américaine Cher, l'éléphant Kaavan s'apprêtait dimanche à être transféré dans une réserve au Cambodge.

La célèbre chanteuse est arrivée la semaine dernière à Islamabad pour être auprès du pachyderme obèse âgé de 35 ans qui était maltraité, suscitant un combat acharné de défenseurs des animaux pakistanais soutenu par Cher. Le cas de Kaavan et l'état déplorable du zoo de la capitale pakistanaise ont conduit un magistrat à ordonner cette année que tous les animaux en soient transférés.




"Grâce à Cher et aussi aux militants pakistanais, le sort de Kaavan a fait la une des journaux du monde entier et cela a contribué à faciliter son transfert", a déclaré Martin Bauer, un porte-parole de Four Paws, l'organisation autrichienne de protection des animaux qui a permis de secourir l'éléphant. Cher "jouit d'une immense audience, nous avons donc vraiment apprécié tout ce qu'elle a fait pour Kaavan depuis 2016."



L'éléphant le plus solitaire du monde

Surnommé l'éléphant le plus solitaire du monde par la presse, il est le seul éléphant d'Asie au Pakistan - les autres, peu nombreux, sont des pachydermes d'Afrique. Cher, qui a financièrement contribué à ce transfert, doit s'envoler dimanche pour le Cambodge afin d'être dans le pays à l'arrivée de l'éléphant.




Le Premier ministre Imran Khan a rencontré cette semaine la star de 74 ans pour la remercier personnellement. Une équipe de vétérinaires et de soigneurs de Four Paws a passé des mois avec lui pour le préparer à son voyage. Ils l'ont notamment entraîné à entrer dans le caisson métallique qui sera chargé dans un avion cargo. Le vol devrait durer sept heures.



Des interrogations sur sa santé mentale

L'administration du zoo a par le passé nié que l'animal ait été maltraité, estimant qu'il attendait simplement de retrouver une nouvelle compagne, après la mort de Saheli, tuée par la gangrène en 2012. Mais des experts internationaux ont observé chez Kaavan un comportement stéréotypé - il ne fait souvent que tourner sa tête et son tronc d'un côté à l'autre pendant des heures - qui a nourri des interrogations sur sa santé mentale.

Aux quatre coins du Pakistan, les zoos se distinguent par la médiocrité de leurs installations et la pauvreté des soins accordés aux animaux.

COVID-19 Belgique : où en est l’épidémie ce dimanche 29 novembre ?


 




 

Vos commentaires