En ce moment
 

Le loup belge a-t-il fait ses premières victimes? Voici la macabre découverte d'un promeneur au pied des Hautes Fagnes

Le loup belge a-t-il fait ses premières victimes? Voici la macabre découverte d'un promeneur au pied des Hautes Fagnes

Le loup belge a-t-il fait ses premières victimes animales? A en juger ce cliché, le doute est permis.

Alors qu'il se promenait dans le Bayehon près d'Ovifat, au pied des Hautes Fagnes, un riverain a fait cette macabre découverte. Le cadavre d'un chevreuil portant un énorme trou à la gorge... L'animal porte des stigmates de blessures qui laissent penser qu'un loup peut être responsable de sa mort. 

Nous avons soumis cette photo à Alain Lambert, guide francophone au centre des loups de Bilstain. "La morsure a l'air impressionnante mais ça me laisse sceptique quant au fait que ce soit un loup. Fréquemment le loup prend à la gorge pour étouffer mais ne mange pas la gorge. Il mange souvent les côtes. Ici, la plaie est vraiment béante à la gorge. Je serais plutôt enclin à croire que ce soit un animal renversé par une moto et qu'un animal serait venu manger dessus", nous indique-t-il.


Un loup identifié dans les Fagnes

"Je n'ai aucune certitude que ce soit un loup qui ait fait ça, il faudrait des tests ADN", ajoute-t-il. Un loup aurait pu attaquer le chevreuil avant d'être dérangé. "Il peut alors attraper un bout en vitesse et s'enfuir", argumente Alain Lambert. 

En juin 2018, un loup a été identifié dans les Fagnes grâce à un piège photographique. Quatre excréments suspects ont été également relevés durant les mois de juillet et d'août dans la même zone. Après analyse, il est apparu qu'il s'agissait d'un seul et même loup de lignée d'Europe centrale probablement en provenance d'Allemagne.

Le loup est de retour en Wallonie depuis 2016, avait indiqué René Collin dans un communiqué. Le ministre wallon de la Nature se base sur les conclusions du "réseau loup" créé en 2017 au sein du Service public de Wallonie.

Vos commentaires