En ce moment
 
 

Naissance exceptionnelle d'un bébé orang-outan à Pairi Daiza (vidéo)

"Sinta, femelle orang-outan de 24 ans et Gempa, mâle de 13 ans, sont depuis ce 30 octobre les heureux parents d’un magnifique petit", annonce Pairi Daiza. "Conçu et né naturellement, le peti … ou la petite, c’est encore un mystère, Sungai (ce qui signifie "rivière" en indonésien), qui se porte comme un charme, vient agrandir la famille d’Orangs-outans de Sumatra arrivée à Pairi Daiza au printemps 2016", poursuit le parc animalier.


LE COMMUNIQUÉ DE PRESSE DE PAIRI DAIZA

Cette naissance est une formidable nouvelle pour l’espèce ! Les orangs-outans sont en effet classés « en danger critique d’extinction » par l’IUCN, l’International Union for Conservation of Nature. Victimes du braconnage et de la destruction de leur habitat forestier, remplacé notamment par d’immenses plantations de palmiers à huile, ils voient leur population lentement décliner. On estime qu’il subsiste à peine 13.800 individus dans la Nature.

Dans le cadre de programmes internationaux de sauvegarde de ces animaux exceptionnels, et avec la naissance de Sungai, Pairi Daiza héberge désormais six magnifiques orangs-outans de l’espèce originaire du nord de la grande île indonésienne de Sumatra.

C’est en 2016 que Pairi Daiza a accueilli son premier couple reproducteur. Sinta, une femelle alors âgée de 22 ans et Gempa , un mâle qui avait 11 ans, sélectionnés par des coordinateurs de l’EAZA (European Association of Zoos and Aquaria) pour participer au programme de reproduction (EEP) de cette espèce. Sinta et Gempa résident dans un territoire aménagé sur plus de 1100m2 au sein du Royaume de Ganesha.

En 2017, un deuxième groupe de trois Orangs-outans de Sumatra a rejoint notre Jardin des Mondes, en provenance du Zoo d'Heidelberg (Allemagne) : une petite famille, le père (Ujian, 22 ans), la maman (Sari, 13 ans) et leur mignon bébé (Berani, né en mars 2016). Pour eux, Pairi Daiza a aménagé un enclos extraordinaire, à l’extérieur et à l’intérieur du Temple des fleurs du Royaume de Ganesha (reconstitution d’un temple de la religion hindoue Jaïn, tout en marbre blanc sculpté du Rajasthan).


La reproduction des orangs-outans

Chez les orangs-outans, les femelles s’occupent de leur progéniture durant 7 longues années, le bébé restant accroché aux longs poils roux de sa mère durant 2 ans, avant de s’aventurer prudemment aux alentours, attentivement surveillé. Ce long apprentissage et la maturité sexuelle tardive des orangs-outans (entre 7 et 10 ans) font que leur taux de reproduction est très faible : en effet, vivant entre 30 et 40 ans dans la nature, la femelle ne donne naissance, après une gestation de 8 mois, qu’à trois ou quatre jeunes (rarement des jumeaux) au cours de sa vie.

Sungai est le 2ème orang-outan né en Belgique. Le premier est une femelle née dans les années septante chez nos amis du zoo d’Anvers.


Sinta et Gempa, les amoureux devenus responsables

La différence d’âge n’y fait rien, Sinta et Gempa se sont aimés dès le premier regard. Ils sont en effet arrivés à Pairi Daiza après s’être mutuellement choisis par… laptops interposés. Ils sont fusionnels depuis leur arrivée dans le Parc. Les rapprochements ne se sont pas fait attendre et bébé est arrivé !

Cette nouvelle étape dans la vie de Sinta et de Gempa a provoqué une évolution de leurs comportements respectifs. Une évolution qui est tout à fait normale. D’habitude plutôt renfermée sur elle-même, Sinta s’est épanouie depuis sa grossesse. Quant à Gempa, il a pris la dominance. Il a maintenant la place qu’il doit avoir dans la famille, son masque facial va se développer. Tout est maintenant prêt pour que la famille vie en harmonie.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires