En ce moment
 

Pairi Daiza accueille deux petits Diables de Tasmanie

Le parc animalier Pairi Daiza a accueilli mardi deux petits Diables de Tasmanie, Cradle et Cradoc, en provenance du Danemark. Le public pourra découvrir les marsupiaux dès l'ouverture du parc, le 1er avril. Le Danemark et, maintenant, la Belgique sont les seuls pays d'Europe à avoir la chance d'accueillir l'espèce menacée de disparition.

Cradle et Cradoc bénéficient d'un tout nouvel enclos, de plus de 400 m2, aménagé dans le monde australien de Pairi Daiza "Mura Mura".

L'Australie avait offert en 2004 des diables au Danemark comme cadeau pour la naissance du premier enfant du couple princier formé par Frederik du Danemark et son épouse Mary Elizabeth Donaldson, originaire de Tasmanie. Les frères Cradle et Cradoc, qui ont rejoint ce mardi matin Pairi Daiza, font partie de la progéniture de ces "diables princiers".

> LES PHOTOS DES DIABLES

Un présent de l'Australie offert malgré l'interdiction d'exportation hors de Tasmanie. Le Diable de Tasmanie, dernier marsupial carnivore vivant, est en effet une espèce menacée de disparition. Il vit exclusivement sur l'île de Tasmanie. "En raison du déclin du nombre de spécimens observés dans la nature, malgré son statut protégé, il est depuis 2008 considéré par la liste rouge de l'UICN (Union internationale pour la conservation de la nature, NDLR) comme une espèce en danger d'extinction. Sa population fragmentée est estimée, en Tasmanie, entre 20.000 et 75.000 animaux. Un nombre qui a fortement baissé suite à l'apparition d'une maladie identifiée en 1996 (Devial Facial Tumour Disease) et qui à elle seule aurait décimé depuis lors la moitié de la population de marsupiaux", indique le parc animalier dans son communiqué.

Pairi Daiza se dit donc "particulièrement honoré d'avoir été choisi par les responsables du Zoo de Copenhague (Danemark) pour accueillir ces premiers Diables de Tasmanie." Le parc a été choisi après avoir soumis sa candidature auprès du zoo danois.

Vos commentaires