En ce moment
 

Peur, agressivité, perte de poids, les animaux de compagnie sont nombreux à souffrir des orages: comment les aider?

Si les orages stressent les habitants, il en va de même pour les animaux de compagnie. Chiens, chats ou chevaux alertés par le bruit de la foudre notamment. Alors comment les prémunir ? Julien Crête et Aline Lejeune donnent quelques conseils pour le RTLinfo 19H.

La situation s’est reproduite plusieurs fois ces dernières semaines, lors d’une journée particulièrement chaude, les chiens de Karine semblent perturbés par l’arrivée d’un orage. Ce jeudi après-midi, alors que tout semblait tranquille, les choses ont changé pour Cush, 4 ans. "On voit qu’elle écoute, elle dresse la queue, elle reste immobile, elle surveille. Elle sent peut-être qu’il se prépare quelque chose, effectivement ça se couvre là-bas, ça devient tout noir", explique la maîtresse en montrant le ciel.


"Elle panique, elle halète énormément, elle se cache ou elle reste collée à moi"

Depuis trois semaines, les orages récurrents ont entraîné un changement de comportement régulier pour la chienne de Karine. "Elle panique, elle halète énormément, elle se cache ou elle reste collée à moi. Il faut la rassurer, la caresser", détaille-t-elle encore face à la caméra d’Aline Lejeune.


"C’est l’électricité qui circule dans l’air, l’humidité et surtout la diminution de la pression atmosphérique"

Selon certains professionnels, plus de la moitié de nos animaux de compagnie chiens et chats seraient sensibles au temps orageux. En cause, une perception renforcée de plusieurs phénomènes. "C’est l’électricité qui circule dans l’air, l’humidité et surtout la diminution de la pression atmosphérique. Donc cette diminution de pression atmosphérique est responsable du mauvais climat, donc des cyclones, orages, pluie, etc. Eux sont un petit peu plus sensibles à ce type de modifications de paramètres", explique Pascal Lafosse, vétérinaire, au micro de Julien Crête pour le RTLinfo 19H.


Des médicaments apaisants peuvent être prescrits

Dans certains cas précis, des médicaments apaisants peuvent être prescrits, une solution toutefois déconseillée dans le contexte actuel. "On ne va pas quand même les mettre sous tranquillisant pendant 3-4 semaines, donc là le seul moyen que nous avons, c’est de les rassurer, leur parler", insiste le vétérinaire.

Ces derniers jours, ce professionnel a rencontré certains animaux plus agressifs également, d’autres, enfin, présentaient des pertes de poids importantes.

Vos commentaires