En ce moment
 
 

Thor est le chat le plus populaire de Belgique: voici pourquoi il a déjà... 130.000 abonnés sur Instagram (photos)

Thor est le chat le plus populaire de Belgique: voici pourquoi il a déjà... 130.000 abonnés sur Instagram (photos)
Capture d'écran Instagram @bengalthor

Thor ne cesse de gagner en popularité. Après avoir attiré l’attention de médias internationaux (le Huff Post américain lui a consacré un article l’été dernier), ce chat fait aujourd’hui la Une d’un quotidien flamand, Het Nieuwsblad, avec pour titre: "Un chat tellement populaire qu’il a un manager". Avec ses près de 130.000 followers sur Instagram, il pourrait bien être le chat le populaire du pays.

Quand on voit ses photos, rien d’étonnant. Il s’agit d’un chat de race bengal (nous avions publié l'année dernière un article sur cette race très particulière), un beau matou au pelage roux et aux taches semblables à celles d’un grand félin.

Sa maîtresse, Rani, vit à Kortenberg, dans le Brabant flamand. Elle a expliqué au Huff Post que tout le monde a été très surpris par son aspect. Sur le compte Instagram de l’animal, qu’elle alimente depuis trois ans, certains l'ont accusée d’avoir utilisé Photoshop: "Nous ne faussons pas les couleurs pour qu’il ressemble à un tigre ou quoi que ce soit", s’amuse-t-elle.

Elle détaille le comportement de Thor: la nuit, avant d’aller se coucher, il s’amuse à grimper sur les murs, comme un enfant qui ne voudrait pas aller au lit. "Il aime aussi les caresses sur le ventre quand il s’étend sur le dos, et un massage de pattes est permis de temps à autre", raconte Rani. Son petit péché mignon? Les crevettes!

Les chats de cette race sont différents des chats domestiques classiques, leur caractère sauvage étant encore fort ancré dans leurs gènes. Aux Etats-Unis, où ils sont très "à la mode", les refuges débordent d’appels de maîtres qui veulent s’en débarrasser car ils n’arrivent pas à les gérer. Ces chats sont très actifs et demandent donc une attention toute particulière.

Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires