En ce moment
 
 

Tikiri, l'éléphant squelettique qui avait été forcé de parader au Sri Lanka, est mort

Tikiri, l'éléphant squelettique qui avait été forcé de parader au Sri Lanka, est mort
© Image Belga

Des photos de Tiriki, une éléphante de 70 ans, avaient circulé sur les réseaux sociaux et suscité l'indignation. L'animal au corps rachitique avait été forcé de participer à une parade bouddhiste au Sri Lanka.

Le 15 août dernier, nous vous racontions l'histoire de Tiriki, une éléphante de 70 ans. Forcé de participer à une parade bouddhiste au Sri Lanka, l'animal était apparu très amaigri, suscitant l'indignation.

Sur les images diffusées par la fondation Save Elephant à l'occasion de la Journée mondiale de l'éléphant, on pouvait voir le corps de l'éléphant sous-alimenté, les os saillants. Tiriki, âgée de 70 ans, était dans un piteux état et pourtant, elle avait dû défiler dans un costume lors d'un festival bouddhiste qui dure 10 jours. 

Un mois après l'événement, Tiriki est décédé. C'est Lek Chailert, fondateur de Save Elephant (SEF), qui l'a annoncé sur son compte Instagram. "La souffrance de Tikiri est terminée", a-t-elle écrit sur le réseau social. Avant de conclure: "RIP chère Tikiri. Ne te retourne jamais dans ce monde si cruel envers toi et tes amis". 

Après la publication montrant la souffrance de l'éléphant, la fondation avait demandé aux internautes d'écrire au Premier ministre du Sri Lanka pour arrêter cette cruauté.

 
Une image instagram a été intégrée à cet endroit.
Vous devez accepter les cookies de réseaux sociaux pour afficher ce contenu.

Vos commentaires