En ce moment
 
 

Un automobiliste repère le 5e loup de Wallonie au bord d'une route à Havelange: "Il m'a regardé droit dans les yeux" (photos)

 Haut sur pattes, les oreilles arrondies sur les sommets, une queue relativement courte et un pelage dégradé : tous les critères correspondent, les experts sont unanimes: ce spécimen est bien le 5e loup repéré en Wallonie. "Les 4 autres sont génotypés, celui-ci malheureusement ne l'est pas encore. [Cela signifie que son patrimoine génétique n'a pas encore été déterminé, ndlr]. En tous les cas, vu sa situation, vu sa localisation, et les critères de tonalité de pelage, il semblerait bien qu'il s'agisse du cinquième loup en Wallonie", explique Alain Licoppe, coordinateur du réseau loup wallon.


"Il m'a regardé droit dans les yeux"

L'animal a été repéré par un automobiliste, François Hastir, le 1er août vers 6h30 du matin. "Quand je suis sorti de la voiture, et qu'il m'a regardé droit dans les yeux, je me suis dit qu'il n'avait pas peur, donc à mon avis c'est plus gros qu'un chien. Je me suis dit que j'avais de la chance", confie-t-il.

Lorsque la nouvelle s'est répandue dans la région, les propriétaires de moutons ont directement pris des dispositions. "Vu qu'on est propriétaires de quelques moutons, on a été faire le tour pour voir ce qu'il se passait. On n'a rien vu, il n'y avait rien de spécial. Il y avait plus de gens qui venaient aux alentours pour essayer de revoir le loup, que de moutons blessés", confie François Calbert, propriétaire de moutons
et vétérinaire.


Deux lignées possibles

Des quatre loups précédemment identifiés, 2 sont déjà installés sur le plateau des Hautes-Fagnes et dans la région de Neufchâteau. Ce nouveau loup aurait suivi leurs pas. "Deux options sont possibles, soit il s'agit, comme on en a déjà pas mal, d'un loup qui provient d'Allemagne, par l'est, et ce serait la lignée polonaise. Ou alors un loup qui vient de France, donc la ligne italo-alpine, comme on a déjà un individu du côté d'Ebly de cette lignée-là", ajoute Alain Licoppe.

Le sexe de ce cinquième loup n'est pas encore connu, même si d'après des experts français de l'Office national français de la chasse et de la faune sauvage, la piste d'un individu mâle est privilégiée.


©François Hastir


©François Hastir 

Vos commentaires