En ce moment
 
 

Un nouveau loup aperçu en Belgique

Un nouveau loup aperçu en Belgique
©RTL INFO

Un nouveau loup a été aperçu à Ebly, du côté de Neufchâteau, dans la province de Luxembourg. L'animal a pu être pris en photo dans la nuit du 30 avril au 1er mai 2019. Une nouvelle qui a été révélée par WWF-Belgique ce vendredi matin.

Il s'agit d'un loup d'origine franco-italienne, le "premier" aperçu en Belgique. "Il y a donc au moins quatre loups en Belgique (ndlr: après le couple dans le Limbourg et le loup des Hautes Fagnes)Les petits louveteaux de Naya sont d'ailleurs attendus avec impatience", précise Jessica Nibelle, la porte-parole de WWF-Belgique.

Corentin Rousseau, biologiste WWF-Belgique, indique que le loup a été observé à plusieurs reprises. Des experts ont ensuite pu mettre la main sur une déjection afin de pouvoir déterminer d'où provient l'animal.

"Grâce à des analyses, on a pu déterminer qu'il est d'origine franco-italienne. C'est une première en Belgique. On a eu l'habitude de voir plutôt des loups d'origine germano-polonaise ces derniers temps", ajoute-t-il.


"Il aurait parcouru près de 800 kilomètres"

L'animal ne représente aucun danger pour l'homme. "Contrairement à ce que les gens peuvent penser, le loup ne vit pas toujours en meute. Les jeunes loups de 1 ou 2 ans ont tendance à quitter leur famille parfois seuls pour partir à la recherche d'un nouveau territoire. C'est le cas du loup observé à Ebly. Il vient des Alpes et aurait parcouru près de 800 kilomètres pour se retrouver là."

Va-t-il s'installer en Belgique durablement? "Il va peut-être rester dans cette région un petit moment, car il dispose de tout ce dont il a besoin au niveau de son alimentation et notamment du gibier", conclut Corentin Rousseau.


©RTL INFO


La louve Naya a certainement déjà mis bas, selon les experts

Les experts suspectent fortement que la louve Naya a déjà mis bas, a indiqué, le 3 mai dernier, la porte-parole de l'Agence flamande pour la nature et les forêts, Natuur en Bos, Marie-Laure Vanwanseele. Sur les images datées des 23 et 24 avril, il était clair selon les experts que Naya était prête à donner naissance à ses petits. Depuis, elle n'a plus été vue sur les images de vidéo surveillance.

"Dès le moment où elle met bas, il est logique que nous ne la voyions plus", explique Mme Vanwanseele. "Il s'agit d'une déduction basée sur les images de la semaine dernière."

L'agence flamande ne se lancera pas à la recherche de la nichée de louveteaux. Les responsables expliquent en effet qu'ils ont besoin de calme. Les petits louveteaux devraient faire leur apparition d'ici quelques mois. "Nous avons des caméras dans les environs. Nous nous attendons à avoir des images des louveteaux au plus tôt en été", ajoute Mme Vanwanseele. Elle souligne également que des mesures préventives sont nécessaires pour protéger les pâturages de moutons, maintenant que les petits sont nés. "Les besoins alimentaires sont un peu plus importants. August (le père des louveteaux, ndlr) doit en effet fournir de la nourriture à toute la meute."

Vos commentaires