En ce moment
 
 

Un nouveau serpent d'1m50 venu d'Asie s'installe en Belgique: une dame en a trouvé 16 chez elle

Un nouveau serpent d'1m50 venu d'Asie s'installe en Belgique: une dame en a trouvé 16 chez elle
 
 

Des serpents vivent à l’état naturel en Belgique. Jusqu’à présent, trois espèces étaient recensées chez nous, la couleuvre à collier et la Coronelle lisse, toutes deux inoffensives, ainsi que la vipère péliade, plus dangereuse, mais beaucoup plus rare. Désormais une quatrième espèce, plus exotique, a été signalée, du côté de la Flandre orientale. Le reportage de Martin Vachiery.

"Cette espèce mesure environ 1 mètre 50", explique Peter Engelen en tenant l'animal dans ses mains. Une sacrée bête, cachée le long d'une voie ferrée du côté d’Hasselt, en province du Limbourg. Il s’agit d’un serpent ratier, originaire de Taïwan, pas vraiment le genre d’animal qui peuple nos forêts belges. "On le retrouve à l’état sauvage en Birmanie, en Chine, en Thaïlande, à Taiwan, en Malaisie et jusqu’à Sumatra!", précise Peter Engelen, expert en serpent au "Natuurpunt".

Désormais, il est aussi répertorié en Belgique. Histoire de vous rassurer tout de suite: non, il n’est pas dangereux.


Comment est-il arrivé chez nous?

A l’origine, quelques serpents d’un particulier seraient parvenus à s’échapper et à se reproduire. Des chercheurs ont découvert un nid de six œufs de cette espèce près d'Hasselt. Le serpent parvient donc à résister à notre climat, notamment en vivant près des rails de train, chauffés par le soleil. "Nous en avons trouvé quatre, emmêlés dans les câbles. Quand le soleil fait son apparition, ils se cachent sous ces dalles… où il fait plus chaud qu’à l’extérieur. Ça leur permet de survivre plus facilement", confie Peter Engelen.


Une dame trouve 16 serpents chez elle en quelques mois: que faire face à lui?

Ce spécimen se nourrit de rats et de souris, de quoi légèrement inquiéter les habitants. "J’ai juste peur qu’ils entrent à l’intérieur! S’ils sont coincés ici, je ne saurais pas quoi faire. C’est ça le problème!", confie Jozef Poppe, un riverain.

Ces derniers mois, une dame a déjà retrouvé 16 serpents dans son jardin. Si ça vous arrive, l’essentiel c’est de ne pas paniquer. Deux options s’offrent à vous: laisser le reptile s’enfuir, ou l’immobiliser sous un seau, le temps d’appeler les services compétents.


 




 

Vos commentaires