En ce moment
 
 

Voici les pièges que les chercheurs installent pour traquer le moustique tigre en Belgique (vidéo)

Cinq foyers de moustiques tigres ont été découverts chez nous dont un à Wanlin, en province de Namur. L'institut de médecine tropicale a dressé le bilan de ces espèces exotiques présentes chez nous. Pour l'instant, il n'y a pas de quoi s'inquiéter mais il faut surveiller de près l'évolution puisque ces moustiques sont vecteurs de virus dangereux.

Voici un piège à moustique: il les attire et les aspire. Le contraste des couleurs, tout d'abord, est un moyen de capter leur attention. "Il y a aussi l'odeur. Il y a un imitateur de la peau humaine, avec différentes odeurs, comme la sueur des pieds", explique Isra Deblauwe, responsable du suivi quotidien du projet "Memo". 



Sur un parking d'autoroute à Wanlin l'an dernier, des œufs de moustiques tigres ont été retrouvés dans un autre type de piège. 


Pas de quoi s'inquiéter pour l'instant

Le moustique tigre (Aedes albopictus), originaire d'Asie, est vecteur de plusieurs virus dangereux, comme le Zika. En progression en Belgique, il a été localisé en cinq endroits du pays en 2018, mais pas de quoi s'alarmer pour l'instant. "Il faut d'abord avoir une population large, avec beaucoup d'adultes, avant de pouvoir parler d'un risque de transmission des maladies", estime Wim Van Bortel, coordinateur du projet "Memo".


Trois espèces exotiques sur le territoire

Si l'on ajoute le Japonais (Aedes japonicus), et le Coréen (Aedes koreicus), jusqu'à présent, trois moustiques exotiques sont parvenus à franchir la frontière et sont présents sur le territoire. "C'est surtout le moustique tigre, on a observé qu'il pouvait se déplacer en voiture, à partir des zones déjà colonisées", précise Wim Van Bortel.

L'institut de médecine tropicale surveille leur progression. A terme, les autorités pourraient prendre des mesures pour limiter leur expansion.

Vos commentaires