En ce moment
 

Voici la moto du FUTUR: elle n'a même pas besoin...d'un pilote

Voici la moto du FUTUR: elle n'a même pas besoin...d'un pilote

Après les voitures autonomes, voici les motos autonomes. Un constructeur vient de présenter un prototype capable de circuler sur la route sans conducteur. Des capteurs permettent de gérer complément l'engin, Sébastien Rosenfeld.

Deux ans d’étude pour une prouesse technologique : une moto sans pilote, capable d’évoluer de manière automne sur la route. Ce prototype peut accélérer, freiner, prendre des virages et adapter sa vitesse en fonction de la signalisation sans intervention humaine. Une vitrine futuriste pour son constructeur BMW. "Ce n’est pas le but du jeu de vendre une moto qui va rouler toute seule, comme on pourrait imaginer des voitures qui viennent vous chercher devant la porte. Ce n’est pas ça que nous voulons. Ce que nous voulons, c’est travailler à la sécurité en passant par la moto autonome" précise Christophe Weerts, porte-parole de BMW.


Comment cela fonctionne-t-il ?

Des capteurs dont une caméra frontale analysent en temps réel l’environnement de la moto. Un programme d’accéléromètre scrute son comportement dynamique. Pour Laurent Cortvrindt, rédacteur en chef de moto80, il s’agit de trouver le bon équilibre entre plaisir de conduite et sécurité: "un motard a besoin d’avoir ses sens en éveil en permanence. Une aide extérieure, qui puisse le prévenir de quelque chose que ses sens n’ont pas repéré, sera évidemment d’un grand support pour les motards".


Quels dangers éviter ?

Le programme informatique intègre déjà plusieurs cas concrets dans ses paramètres pour sauver le pilote de la chute : un virage trop abrupt ou une voiture qui sort brutalement de la file. "C’est détecter le mouvement du véhicule qui va partir sur la gauche sur la droite d’une manière abrupte, sans mettre son clignotant. Le conducteur de la moto ne s’en rendrait peut-être pas compte suffisamment tôt alors que la moto peut prévenir et anticiper le freinage et ainsi éviter au motard de rencontrer l’obstacle de la voiture" ajoute Christophe Weerts.

BMW n’est pas le seul à imaginer le futur. En mai dernier, ce prototype propose des propulseurs latéraux capables de rétablir la trajectoire de la moto en cas de perte d’adhérence. Nul doute, les ingénieurs n’ont pas fini de nous surprendre. 

Vos commentaires